L’épopée d’Abd el Krim cent ans après …reprendre et prolonger, Mohamed Ben Abdelkrim el Kattabi*

“Abd el Krim a été une des principales sources auprès desquelles j’ai appris ce qu’est la guerre populaire de libération. Pourquoi donc avez-vous fait tout ce chemin vers la Chine alors que vous avez dans votre peuple le maître : Abd el Krim”.

Mao Zedong à une délégation palestinienne en 1971

“Maître, je suis venu au Caire principalement pour apprendre auprès de vous.”
Ernesto Che Guevara à Abd el Krim

“Abdelkrim est un héros national, le précurseur de la guerre populaire …la leçon de la guerre du Rif consiste à montrer clairement la possibilité de contenir une armée organisée, puissante, et de la vaincre, cela de la part d’un petit peuple qui prend les armes et défend fermement sa patrie. Les Rifains ont le mérite de donner cette leçon aux peuples du monde entier.”
Ho Chi Minh

“…L’année dernière, les colonialistes français ont conduit une armée constituée de fils de tout le Maghreb arabe pour affronter le mouvement d’indépendance des peuples d’Indochine (Viet-Nam, Laos, Cambodge). J’ai considéré alors que le devoir nationaliste m’incitait à adresser un appel par lequel je devrai montrer l’issue fatale de leur acte et leur rappeler que ni notre religion en tant que musulmans, ni nos traditions en tant qu’Arabes, ne nous permettent de soutenir le faux contre le vrai, et de consolider les bases de l’injustice contre celles de la justice …La victoire de la réaction et du colonialisme, même à l’autre bout du monde, est notre défaite et l’échec de notre propre cause. La victoire de la liberté dans n’importe quel endroit du monde est notre victoire, le signal de l’approche de notre indépendance.”
Abdelkrim

“…Une des causes les plus importantes de mon échec fut le fanatisme religieux. Et cela parce que l’influence des chefs des confréries dans le Rif surpassait celles qu’elles possédaient dans d’autres régions du Maroc et dans le reste du monde musulman. Je ne pouvais rien faire sans eux et j’ai dû sans cesse quémander leur aide…”
Abd el Krim

* Mohamed Ben Abdelkrim el-Kattabi, une flamme toujours vivante au Maroc.

Vive Abdelkrim ! Vive la Révolution marocaine !

Read also:
America’s True Role in Syria

 Association marocaine les enfants d’AbdelKrim