La réforme des retraites et les reactions populaires: le tournant

Paris, Correspondence, Dimitris Scarpalezos

Le choix du gouvernement d’imposer la reforme des retraites par l’article quarante neuf trois de la constituion française est un tournant.

Rappelons d’abord que cet article est un article introduit dans la constitution présidentialiste de la cinquiéme république ou le gouvernement peut imposer une loi sans vote sur la loi elle même mais ou la seule alternative pour l’opposition de la bloquer est en votant une motion de défiance au gouvernement.

Cette reforme qui prolonge les années de travail et les anuités nécessaire pour avoir une retraite pleine , et qui en même temps pousse les couches moyennes et superieurs a chercher des compléments pour “capitalisation” est fortement mise en avant à la fois pour des raisons idéologiques que pour des raisons d’intérêts directs (la capitalisation) et elle est vomi par la population française et n’est soutenue que par ceux qui croient aux fables néolibérales sur la question ou qui font semblant d’y croire pour des raisons d’intérêts. Les promoteurs principaux de ces mesures sont les cabinets de conceils et les fonds dinvestissements américains américain (Mc Kinsey, BCG, Black rock, les banques etc).

Dés l’annonce de l’utilisation de cet article pour faire passer la loi des dizaines de milliers de citoyens sont sorti dans les rues de Paris et de la pluspart des villes françaises pour exprimer leur colére , evidemment durement reprimés par la police qui craint une répétition du phenoméne “gilets jaunes”

Le R.N de marine lepen a aussi profité de la situation pour révendiquer une présence politique forte à l’opposition a cette loi : Jusqu’ à présent surtout la NUPES , coalition de la gauche investissait cette question dans le champ politique à l’assemblée mais aujourd’hui bardela le “second” de Marine Le Pen qui a fait un geste magistral pour convaincre quelques députés de la droite traditionelle (les républicain) a voter sa motion de censure du gouvernement

Read also:
Paris

Le R.N. est prêt a ne pas mettre aux prochaines élections de candidat en face de tout député “républicain” qui voterait la censure lui assurant ainsi dans le systéme majoritaire électoral en vigueur en france, sa réélection certaine.

Si cela marche la droite nationaliste de Le Pen sortira gagnante de cette épreuve surtout au dépens des partis de droite traditionnels. De l’ autre côté l’influence de la NUPES se renforce et peut espérer serieusement êre le premier parti des prochaines elections.

De cette confrontation peut sortir le meilleur comme le pire mais ce qui est sur c’est que le régime politique en France et la situation des forces politiques sont dans un tournant dramatique et que rien ne sera plus comme avant!

We remind our readers that publication of articles on our site does not mean that we agree with what is written. Our policy is to publish anything which we consider of interest, so as to assist our readers  in forming their opinions. Sometimes we even publish articles with which we totally disagree, since we believe it is important for our readers to be informed on as wide a spectrum of views as possible.