Gilets jaunes : un acte 12 en hommage aux blessés et aux victimes

2 févr. 2019

«Hommage aux blessés», c’est le mot d’ordre qui se dégage pour l’acte 12 de la mobilisation des Gilets jaunes, le 2 février. Comme chaque semaine, plusieurs rassemblements ont été annoncés dans toutes les grandes villes de France.

Acte 12 : suivez la mobilisation des Gilets jaunes en direct.

Selon le président du syndical lycéen UNL Louis Boyard, celui-ci aurait été touché par un tir de lanceur de balle de défense lors de la manifestation parisienne.

Le chef de file de La France insoumise Jean-Luc Mélenchon a réagi en traitant le ministre de l’Intérieur, Christophe Castaner, de «brute».

 

D’après un premier décompte du Nombre jaune – un collectif qui s’est assigné comme mission d’opérer un décompte du nombre de participants grâce à des référents présents sur le terrain – 73 367 personnes ont manifesté dans 132 localités en France pour l’acte 12 de la mobilisation. Le chiffre va certainement évoluer dans la soirée, en fonction des remontées des autres communes.

Selon le ministère de l’Intérieur à 19h, 58 600 Gilets jaunes ont manifesté dans toute la France pour l’acte 12.

Les autorités avaient recensé 69 000 personnes mobilisées sur l’ensemble du territoire lors de l’acte 11, des chiffres régulièrement contestés par les Gilets jaunes qui accusent le gouvernement de minorer la mobilisation.

Read also:
The successful 70-year campaign to convince people the USA and not the USSR beat Hitler
La place de la République à Paris se vide peu à peu.

Les forces de l’ordre quittent la place sous les huées des Gilets jaunes.

 

La préfecture a compté 5 400 manifestants venus de tout le sud-est de la France pour l’Acte 12 des Gilets jaunes. Un chiffre jamais atteint dans la ville de Valence qui compte 62 000 habitants et qui avait accueilli 3 500 Gilets jaunes au plus fort de la mobilisation locale le 5 janvier dernier.

Ils n’ont pas été épargnés par les bourrasques et la pluie glaciale, mais les Gilets jaunes ont bravé les éléments pour une «marche régionale» réussie et globalement apaisée.

Dans un premier bilan dressé en début de soirée, le maire LR de Valence Nicolas Daragon s’est dit «rassuré» après la marche, malgré quatre blessés légers à déplorer dans les rangs des forces de l’ordre.

La reporter Stéphanie Roy annonce avoir été blessée à la jambe à Paris par «un tir de grenade de désencerclement».

«Les risques du métier… Merci aux confrères pour leur aide», a-t-elle ajouté sur Twitter.

L’un des porte-paroles des Gilets jaunes parisiens et proche de Francis Lalanne pour constituer une liste aux européennes, Thierry Paul Valette, a été victime d’un jet de projectile

Read also:
France – the specter of Weimar

Il a été ensuite pris en charge par les street medics. Interviewé par la journaliste Stéphanie Roy, Thierry Paul Valette disposait de toutes ses facultés.

 

 

Deux policiers ont été blessés à Nantes par des jets de projectiles lors de la manifestation des Gilets jaunes, selon une source policière et un photographe interrogés par l’AFP.

Un policier de la brigade anti-criminalité (BAC) a été évacué par les pompiers, a constaté le photographe.

Selon les services de police de Loire-Atlantique, les deux policiers ont été blessés par des «jets de projectiles» et un manifestant a été interpellé.

Un photographe indépendant a lui aussi été blessé à la lèvre, a constaté l’AFP.

Environ 1 500 personnes défilaient dans le centre de Nantes dans une atmosphère tendue. Aux jets de projectiles, les forces de l’ordre ont répliqué par des grenades de gaz lacrymogènes.

La grille d’un hôtel particulier abritant la BNP a été forcée et des poubelles incendiées dans la cour, a constaté le photographe de l’AFP, les autorités faisant état de «plusieurs établissements bancaires dégradés».

Place de la République à Paris, les forces de l’ordre font toujours face aux manifestants dans une ambiance très tendue. Les CRS sont notamment intervenus pour permettre aux pompiers d’éteindre un feu de poubelle.

Read also:
Estates General of 1789

Echange de projectiles et de gaz lacrymogènes entre Gilets jaunes et forces de l’ordre à Toulouse.

Des centaines de Gilets jaunes ont investi le centre commercial Odysseum à Montpellier.

La tension est très forte entre les manifestants et les forces de l’ordre à Paris, où des échauffourées ont éclaté depuis plusieurs minutes. De nombreuses invectivent fusent envers les forces de l’ordre, qui essuient des jets de projectiles. Elles répliquent par des tirs nourris de gaz lacrymogènes et font usage de LBD40.

Lire la suite https://francais.rt.com/france/58668-acte-12-gilets-jaunes-hommage-blesses-victimes