Retraites – Le pouvoir organisera probablement un attentat terroriste

Note: Nous publions l’ article ci – dessous, sans que cette publication signifie que nous adoptons nécessairement ses conclusions. Nous ne somme pas en position de vérifier ni ses données, ni ses conclusions.
DDP

17 décembre 2019

Si la mobilisation devient suffisamment forte pour faire plier le pouvoir ; alors, celui-ci organisera probablement un attentat terroriste.

Ce qui permettra, et d’une, de rétablir l’état d’urgence, officiellement contre les terroristes, mais en réalité contre les grévistes.

Et de deux, de faire retomber la mobilisation en demandant aux Français de choisir leur camp : soit avec l’État, soit avec les terroristes.

La peur paralyse, et les gens vont se terrer dans leur trou en se disant : « il vaut mieux un État qui nous exploite à fond, mais nous protège contre le terrorisme, que pas d’État du tout ! »

Terrorisme à Strasbourg commandité par l’État (vidéo 1’58)

http://mai68.org/spip2/spip.php?article2630

Les 1er et 8 décembre 2018 ont été des samedis terribles pour le pouvoir qui avait très peur de la violence révolutionnaire des Gilets Jaunes. Du coup, Macron a fait son discours du 10 décembre… qui n’a vraiment pas calmé les Gilets Jaunes. Le pouvoir a donc organisé l’attentat terroriste de Strasbourg juste après.

Là, les esprits ont commencé à se calmer d’autant plus que c’est au même moment que les médias du pouvoir ont fait de la propagande au mouvement pour “sauver la planète”. Et a montré ce mouvement non-violent en exemple que devrait suivre les Gilets Jaunes. Et a tenté de transformer les Gilets Jaunes en “sauveurs de planète”. Ça a d’ailleurs marché pour beaucoup d’entre eux.

Read also:
French revolt against labour counter-reforms, Belgians strike in defence of public sector

C’est ce qui explique le déclin, puis la défaite, des Gilets Jaunes. Défaite dans laquelle l’attentat de Strasbourg a joué un rôle essentiel ; bien plus que la terrible répression.