Proximité. Un nouvel élan pour les conseils de quartier

2 Οctobre 2018

Dix ans après leur création, les conseils de quartiers évoluent à Lannion. La mairie, soucieuse de donner un nouveau souffle à ces lieux de démocratie participative, en a redessiné les contours et le mode de fonctionnement.

Besoin d’un nouveau souffle. « On a réalisé un diagnostic en regardant ce qui avait fonctionné et ce qui n’avait pas marché. Le constat, c’est qu’au bout de dix ans d’existence, ces conseils avaient besoin d’un nouveau souffle », expliquent le maire, Paul Le Bihan, et Yvon Briand, conseiller municipal délégué à la démocratie participative, à la vie des quartiers et à la vie associative. Selon la ville, ces lieux d’échanges avec la population ont été utiles dans de nombreux dossiers comme les aménagements de la route de Tréguier, du bourg de Buhulien ou encore du quartier de Ker Uhel.

De huit à six conseils de quartiers. Premier changement : le nombre et le périmètre des quartiers en question. On passe de huit à six. « Certains conseils étaient en panne et, surtout, on a affiné en fonction des problématiques principales des différents lieux », précisent les élus. Ainsi Le Rhu rejoint le quartier Servel-Beg Léguer, Buhulien s’étend jusqu’aux portes du centre-ville ou encore le quartier rive gauche rejoint celui de Loguivy. Les trois autres quartiers sont « rive droite Saint-Marc », « Ker Uhel-Kerligonan » et « Saint-Hugeon-Le Rusquet-Petit Camp ». Mais, cela n’est pas fermé. « Si une personne a son habitation toute proche du quartier voisin, elle peut se rendre à l’autre conseil ». La ville cherche d’ailleurs des volontaires pour intégrer ces conseils de quartier. Une place plus importante y sera réservée aux forces vives comme les associations.

Read also:
Gérard Courtois : « 43 % des électeurs de Macron ont voté pour exprimer leur opposition à Le Pen »

Pas le lieu pour les problèmes individuels. L’un des principaux écueils de ces conseils de quartier est connu : ils deviennent souvent un lieu où chacun vient évoquer son problème. « Or, insistent les élus, ils n’ont pas vocation à agglomérer toutes les demandes individuelles » Pour tenter d’y remédier, la ville mise sur deux éléments. D’abord, l’utilisation du site internet de la ville où un formulaire « demande d’intervention des services municipaux » existe. Ensuite, en mettant en place des permanences mensuelles dans les quartiers. Chaque premier samedi du mois, de 9 h 30 à 11 h, des élus seront présents à l’ancienne mairie de Buhulien, à la maison de quartier de Servel, à l’espace habitants de Ker Uhel, à la maison de quartier de Loguivy, à l’ancienne mairie de Brélévenez et à l’école du Rusquet.

Deux réunions par an. C’est le rythme choisi par la ville pour chaque quartier. La prochaine aura pour thème « Lannion 2030 et les ambitions pour le dynamisme de la commune ». Rendez-vous est donné le 16 octobre, à 20 h 30, à l’ancienne école de Buhulien ; le 19 octobre, à 18 h, à l’espace administratif de Kermaria (quartier « rive droite Saint-Marc) ; le 7 novembre, à 20 h 30, à Sainte-Anne (rive gauche Loguivy) ; le 8 novembre, à 18 h, à l’école du Rusquet ; le 13 novembre, à 20 h, à l’école Kériaden (Ker Uhel-Kerligonan) ; le 15 novembre, à 20 h 30, à la maison de quartier de Beg Léguer.

https://www.letelegramme.fr/cotes-darmor/lannion/proximite-un-nouvel-elan-pour-les-conseils-de-quartier-02-10-2018-12095409.php