Nouvelle grande journée de mobilisation contre la réforme des retraites

24 janv. 2020

Pour cette 7e grande journée d’actions contre la réforme voulue par le gouvernement, l’intersyndicale a appelé à «une mobilisation maximale» afin de faire reculer l’exécutif. Plusieurs rassemblements sont prévus sur tout le territoire.

18h30 CET L’Intérieur a lui dénombré 249 000 manifestants en France, dont 31 000 à Paris.

17h53 CET Plus de 127 000 personnes ont manifesté contre la réforme des retraites dans une soixantaine de villes hors Paris, selon un décompte provisoire de l’AFP réalisé en fin d’après-midi à partir des chiffres communiqués par la police ou les préfectures.

17h50 CET A 17h30, la préfecture de police annonce avoir procédé à 11 interpellations.

17h50 CET Pour la CGT, il y a eu 1,3 million de manifestants dans toute la France.

16h25 CET

15h00 CET Un important dispositif de sécurité a été déployé place de la Concorde.

14h52 CET Les manifestants parisiens arrivent place de la Concorde, lieu où la dispersion du rassemblement est prévue.

14h40 CET Entre 350 000 et 400 000 personnes manifestent à Paris, selon la CGT.

14h09 CET Emmanuel Macron a dénoncé, au cours du conseil des ministres, «les actes de violence et la radicalité de certains blocages» dans le cadre des protestations contre la réforme des retraites, selon Sibeth Ndiaye, la porte-parole du gouvernement. Le chef de l’Etat «a appelé à la plus grande fermeté à l’égard de leurs auteurs», a-t-elle ajouté à l’issue du conseil des ministres. «La haine de l’autre, l’intimidation de l’autre, au prétexte d’une divergence qu’elle soit politique ou syndicale ne peuvent en aucun cas être acceptables», selon les propos rapportés d’Emmanuel Macron.

14h09 CET

13h21 CET

Read also:
War Hysteria of Major Capitalist Powers – Germany and France acting as US vassals

12h26 CET A Paris, le cortège s’est mis en marche en direction de Concorde.

12h20 CET

11h40 CET A Toulouse, différents corps de métiers prennent part au cortège de l’intersyndicale.

11h39 CET Les professeurs sont mobilisés contre la réforme des retraites ce 24 janvier.

11h25 CET A Paris, plusieurs milliers de personnes sont déjà rassemblées vers République, selon notre reporter sur place.

11h00 CET

10h54 CET A Toulouse, Odile Maurin, la Gilet jaune en fauteuil roulant condamnée à deux mois de prison avec sursis et un an d’interdiction de manifester le 7 décembre dernier, est présente dans le cortège de l’intersyndicale. Interrogée par notre reporter sur place, la militante, candidate en 6e place sur la liste Archipel citoyen pour les municipales, a défendu son droit à faire campagne : «C’est une question d’égalité républicaine». «Je ne manifeste pas mais je tracte», a-t-elle ajouté.

10h45 CET Un flash-mob a été organisé par des grévistes dans la Gare de l’Est, reprenant la chanson «A cause des garçons», dont les paroles ont été modifiées pour l’occasion : «A cause de Macron».

10h28 CET A Paris, les fonctionnaires des Finances publiques sont entrés dans leur administration, rue de la Banque, pour protester contre les suppressions d’emploi et la réforme des retraites.

Les grévistes ont symboliquement jeté le code des impôts aux pieds de la direction, qui se réunissait ce 24 janvier pour acter 183 suppressions de postes dans l’administration fiscale à Paris.

10h25 CET Notre reporter à Toulouse rapporte que le cortège a déjà commencé à se mette en place.

10h24 CET

Read also:
Greek Summer Crisis: Geopolitical Winners and Losers

Alors que la réforme des retraites portée par le gouvernement doit être présentée ce 24 janvier en conseil des ministres, la mobilisation sociale contre le projet de loi se poursuit avec une 7e grande journée d’actions, soit la 51e journée de grève depuis le lancement du mouvement le 5 décembre dernier.

Dans un tract daté du 22 janvier, intitulé «Un 24 massif et déterminé pour le retrait», l’intersyndicale (CFE-CGC, CGT, FO, FSU, Solidaires, FIDL, MNL, UNEF, UNL) a appelé à «une mobilisation maximale le 24 janvier par la grève et les manifestations massives pour rejeter cette réforme, pour obtenir le retrait de ce projet de Loi et de véritables négociations sur la base des revendications portées par l’intersyndicale majoritaire».

Dans les transports, après un quasi retour à la normale ces derniers jours, le trafic est largement perturbé. La SNCF a annoncé, le 24 janvier au matin, un trafic quasi normal sur les TGV, 70% des TER/Intercités et 60% des Transiliens. A la RATP, seulement trois lignes fonctionnent normalement et plusieurs dépôts de bus ont été bloqués dans la matinée.

De nombreuses manifestations seront organisées sur tout le territoire. Dans la capitale, le cortège s’élancera à 11h de la place de la République en direction de la place de la Concorde. Le préfet de police, Didier Lallement, a indiqué craindre des «violences et des dégradations», faisant savoir qu’il «mobiliserait des moyens humains et matériels significatifs». Une déclaration qui a fait réagir Yves Veyrier, secrétaire générale de Force ouvrière. «Il faut cesser de stigmatiser le droit de manifester», a appuyé le responsable syndical, assurant que «les dernières manifestations qui ont eu lieu se sont passées dans le calme absolu».

Read also:
Gilets jaunes : mobilisation faible pour l'acte 29

Dans la soirée du 23 janvier, des marches aux flambeaux ont eu lieu dans plusieurs villes, regroupant des centaines de personnes à Dijon, Lyon ou Strasbourg, et quelques milliers à Paris, alors que les députés commenceront l’examen des amendements le 3 février prochain.

Published at  https://francais.rt.com/france/70645-nouvelle-grande-journee-mobilisation-contre-reforme-retraites