Lettre sur Bélarus

Tout notre savoir sur la puissances des grosses entreprises publiques de haute technologie biélorussienne est passée totalement inaperçue, pas seulement au cours de ces événements mais depuis toujours. On nous parle dans les médias occidentaux ou russes d’une économie en ruine, des subsides russes, des coûts russes pour entretenir la Biélorussie, mais on ne nous dit rien sur la conquête du marché mondial de ces entreprises et en particulier de leur impact auprès des entreprises russes ….et des décideurs russes !!! L’armée, le cosmos, la science, l’agriculture russes, etc ont besoin de ces entreprises !!! …alors on peut poser autrement la question : qui subsidie qui ???

Tout dépend comment on compte et ce qu’on compte. Dans le “bargain” pétrole ou gaz russes à bas prix, on doit aussi poser la question des tarifs des engins pour les mines russes, pour les spoutnik russes, pour l’armée russe, pour les engrais nécessaires à une agriculture russe devenue exportatrice, pour les tracteurs en Russie aussi puisque le concurrent russe de la firme biélo a fait faillite faisant de la Biélorussie le seul fournisseur de tracteurs pour tout l’ex-URSS, pas seulement la Russie, alors qui subsidie le plus ??? l’Etat russe ? Les entreprises privées-publiques russes comme Gazprom ? ….ou l’Etat biélorussien ????? Vaste problématique laissée dans l’ombre par les chercheurs …Je ne suis pas économiste, mais on a besoin d’un(e) économiste pour nous analyser tout cela !!!

Le grand jeu, c’est évidemment celui des privatisations mais aussi celui des subsides publics et des conquêtes de marchés, à l’échelle post-soviétique mais aussi mondiale. Les Biélorussiens dans certains domaines ne sont pas de petits joueurs !!! …et ils ont su mieux jouer parfois, depuis 1991, que les magnats ukrainiens.

Read also:
The end of the Balkans

Bruno Drweski

Lire aussi

Bélarus: Révolution ou Contre – Révolution?