L’Appel du Président Macky Sall pour un «Nouvel Ordre Mondial» Ma réponse à un ami de Facebook, Amadou Ba

 Par Ibrahima SENE PIT/SENEGAL
Dakar le 19 Avril 2020

C’est à partir du « Forum de Dakar sur la Dette et le Développement durable », en novembre 2019, devant la Directrice du FMI, et des représentants de la Banque mondiale, de l’ONU et de BAD, et certains de ses pairs, qu’il avait  fait son Appel.

Il avait, à cet effet,  posé la nécessité de ” briser les chaînes qui nous empêchent de nous développer”.

Il remettait  ainsi en cause les contraintes artificielles sur la gestion budgétaire dont le déficit ne devrait pas dépasser 3% du PIB, sur notre endettement, dont le plafond ne devrait pas dépasser 70% du PIB, et les méthodes de notation de nos Économies qui sont basées sur une perception erronée du risque en Afrique, nous valant des taux d’intérêt usuriers qui gonflent artificiellement la Dette Africaine.

Le Président Macky Sall appelait ainsi à un nouveau consensus mondial, dénommé  « Consensus de Dakar” à la place du “Consensus de Washington“, qui est à la base des “Chaînes qui empêchent notre Développement” !

C’est dans ce combat qu’il a profité de la crise économique mondiale occasionnée par la pandémie du Covid-19, pour réclamer «  l’Annulation totale de la Dette africaine, dont le poids artificiellement gonflé, étouffe nos Économies.

D’ailleurs,  l’Union Européenne, vient de faire voler en éclats, les contraintes du Consensus de Washington, sur le déficit budgétaire, le plafond d’enfermement, et les politiques d’austérité liées au remboursement de la dette publique,  pour espérer pouvoir sortir leurs économies de la grande dépression qui les menace ! 

Read also:
Korean peace declaration ‘is possible without China, but would be weaker’

Les conditions pour un  « Nouvel Ordre Économique Mondial » auquel appelle le Président Macky Sall sous forme de « Consensus de Dakar », sont en train d’être réunies.

C’est le défi du début de ce XXI siècle que nous, patriotes sénégalais et africains, avons à relever au niveau de chaque Etat, dans chaque  sous régions et au niveau du Continent.

C’est la reprise, par le Président Macky Sall,  du combat historique de notre regretté Thommas Sankara, assassiné pour avoir été le pionnier, parmi les Chefs d’Etat Africains, à s’inscrire résolument  dans cette voie de libération de nos Etats et de nos Peuples.

Le Forum Social  Mondial, qui avait pris le relais après l’assassinat de Thomas Sankara, et ses démembrements, notamment le Forum Social Africain, et le Forum Social Sénégalais, sont interpellés au premier chef,  pour une mobilisation générale afin de  faire prévaloir le «  Consensus de Dakar » dont « l’Annulation totale de la Dette Africaine » est la composante la plus emblématique.

Il s’agit en fait de briser les « chaines du Consensus de Washington » et de changer  la « finalité » de l’activité économique, qui, selon le Président Macky Sall, ne devrait plus être « la recherche de gains maximums », mais le «  bien être de l’Homme » !