LA PAIX EST ENTRE NOS MAINS, FAISONS RESPECTER LE DROIT INTERNATIONAL

L’ARAC n’accepte pas l’attaque et l’assassinat par Trump et l’armée américaine d’un dirigeant iranien sur son territoire.

L’ARAC n’accepte pas l’intervention de la Turquie et l’envoi de soldats en Libye.

L’ARAC n’accepte pas l’envoi de soldats allemands, américains, français, dans cette partie du monde pour peser sur la souveraineté de ces pays, et ainsi laisser place aux intégristes de tout poil, pour le plus grand malheur des populations.

Nous ne pouvons laisser l’armée israélienne continuer à étouffer le peuple palestinien.

Un affrontement militaire entre les Etats-Unis et l’Iran pourrait rapidement dégénérer en une guerre mondiale entraînant les puissances nucléaires.

Il est de l’honneur de la France de faire sienne le préambule de la charte des Nations unies «résolus à préserver les générations futures du fléau de la guerre qui, par deux fois en l’espace d’une vie humaine a infligé à l’humanité d’indicibles souffrances».

Cette charte de 1945, ratifiée par la France, met la guerre hors la loi, interdisant l’usage et la menace de la force dans les relations internationales.

Elle s’appuie pour cela sur la reconnaissance de la souveraineté des peuples et des nations pour solutionner les problèmes et garantir la paix.

Il serait de l’honneur de la France de quitter l’OTAN et de demander sa dissolution.

Il est donc urgent, indispensable, responsable de condamner les états qui utilisent la force pour imposer leurs visions du monde aux dépens de la souveraineté des nations.

La planète est assise sur une poudrière, nous devons nous rassembler et faire entendre la voix de tous ceux qui sont épris de justice, de respect des peuples, d’égalité, de paix.

Read also:
The Movement of the Yellow Gilets spreads in France, Belgium and Bulgaria

Voilà pourquoi, l’ARAC appelle à condamner tout acte de guerre, car c’est de l’avenir de la planète qu’il s’agit, de l’avenir de nos enfants et des générations futures.

La paix est entre nos mains, à nous de faire respecter le droit.

Villejuif, le 7 janvier 2020

ARAC
ASSOCIATION RÉPUBLICAINE DES ANCIENS COMBATTANTS, DES COMBATTANTS POUR L’AMITIÉ, LA SOLIDARITÉ, LA MÉMOIRE, L’ANTIFASCISME ET LA PAIX