La destruction de quartiers populaires soulève la colère en Egypte

L’Egypte est le théâtre depuis trois jours d’une série de manifestations qui réclament la démission du président Al-Sissi. Tout est parti de la destruction par l’armée de centaines de constructions illégales.

par Camille Magnard
23/09/2020

Les manifestations hostiles au président Al-Sissi se multiplient depuis trois jours en Egypte.

Le réveil de la rue egyptienne a commencé à faire parler dans la presse du monde arabe ce dimanche, quand comme l’a constaté la chaîne Al Jazeera des milliers de personnes ont pris part à des manifestations dans une quinzaine de villes  et de quartiers du Caire.

Au début, avec le site d’info Middle East Eye,  on a cru qu’il s’agissait simplement de tentatives limitées de déjouer la chape de plomb policière qui réprime toute critique du pouvoir, et de commémorer l’anniversaire des rassemblements de l’an dernier quand l’homme d’affaire et lanceur d’alerte anti-corruption Mohammed Ali avait lancé des appels à renverser le dictateur Al-Sissi.

Mais les manifestations sporadiques de dimanche, reprend ici  Al Jazeera, ont continué, lundi elles se sont étendues à d’autres villes, des vidéos de cortèges enthousiastes chanteant “Al-Sissi, démissions” (ou même de véhicules de police incendiés) ont galvanisé les foules, les hashtag appelant à descendre dans la rue se sont multipliés sur Twitter… Et voilà comment on en arrive à une situation dans laquelle le journal en ligne indépendant The Lens Post  veut voir rien de moins que le “début d’une nouvelle révolution égyptienne“.  On leur laissera cette formule et ce pronostic pour le moment, mais toujours est-il, comme le dit The Lens Post, que cette mobilisation est d’ores et déjà notable, en ce qu’elle a réussi très vite à s’étendre dans plusieurs régions de l’Egypte, dans des villages où elles expriment une colère généralisée contre le régime militaire de Abdel-Fattah Al-Sissi.

Read also:
Money on the left: confronting monetary imperialism in Francophone Africa

Lire la suite https://www.franceculture.fr/emissions