Jean Asselborn: «Éliminer physiquement Vladimir Poutine»

Par
Mar 3, 2022

Jean Asselborn, le chef de la diplomatie luxembourgeoise a évoqué « l’élimination physique » de Vladimir Poutine, ce mercredi, au cours d’une interview sur Radio 100,7. L’ADR a réagi via une question parlementaire.

La phrase a été prononcée par le ministre des Affaires étrangères, ce mercredi, lors d’une interview sur Radio 100,7 : « Ce serait tout ce qu’on pourrait lui souhaiter, qu’il soit effectivement éliminé physiquement, pour que cela s’arrête ». « Si le peuple russe voyait ce que Poutine fait en Ukraine, à quel point les Ukrainiens ont peur et combien de vies humaines il (le président russe) pourrait avoir sur la conscience, alors il renverserait le Kremlin », a également déclaré Jean Asselborn.

« Sous le coup de l’émotion »

Le chef de la diplomatie luxembourgeoise a expliqué avoir « prononcé ces mots sous le coup de l’émotion », après avoir été informé par des diplomates occidentaux sur place que l’armée russe s’en prenait aux populations civiles en Ukraine contrairement à ce qu’affirme le Kremlin. Dans un communiqué publié à la suite de l’ampleur que prend cette déclaration, Jean Asselborn explique : « Les deux mots « éliminer physiquement » m’ont échappé. Je sais qu’un ministre des Affaires étrangères ne devrait jamais utiliser de tels mots. Même après 18 ans en tant que ministre des Affaires étrangères, je ne suis pas capable de réprimer mes émotions et mon sens de la justice, face à une telle souffrance humaine incommensurable endurée par des personnes innocentes. »

L’ADR questionne le gouvernement

Rapidement après cette déclaration, l’ADR a formulé une question parlementaire à destination de Xavier Bettel afin de savoir s’il « trouve approprié que le ministre des Affaires étrangères appelle publiquement à la violence meurtrière contre un chef d’État étranger élu. » L’ADR demande également si cette déclaration est éventuellement susceptible de poursuites pénales, par exemple pour incitation à la haine. De plus, le parti souhaite savoir si cette phrase se fait l’écho du positionnement du gouvernement et elle a été dite en accord avec ce dernier.

Read also:
Detained journalist broke his own rule - Never fly over Belarus, says friend

Enfin le parti de l’opposition se questionne sur l’impact qu’auront les propos de Jean Asselborn sur la relation entre le Luxembourg et la Russie et si le ministre compte présenter ses excuses.

Cette déclaration déclenche déjà de nombreuses réactions sur les réseaux sociaux.

lequotidien.lu

We remind our readers that publication of articles on our site does not mean that we agree with what is written. Our policy is to publish anything which we consider of interest, so as to assist our readers  in forming their opinions. Sometimes we even publish articles with which we totally disagree, since we believe it is important for our readers to be informed on as wide a spectrum of views as possible.