Grèce: La situation aux hôpitaux

HÔPITAL DES ENFANTS DE PENTELIS: MANQUE D’ANESTHÉSISTES…PLUS DE CHIRURGIE !

POEDIN communique :
« Le gouvernement démantèle les hôpitaux pour atteindre ses plans. C’est assez!

Ils ont arrêté la chirurgie à l’Hôpital des Enfants de Pentelis.

Les examens de scanner se font à Arta dans le secteur privé en raison du manque de médecins.

Des situations infinies et tragiques se créent dans les hôpitaux en raison du manque de personnel. Où sont les milliers de médecins – infirmières qu’ embauche le jumeau de Tsipras – Polakis ?

Hôpital des enfants de Pentelis:
Ils ont arrêté la chirurgie faute d’anesthésistes. Il y a 4 anesthésistes et deux sont partis. Il en manque un en congé de maternité et un autre en congé de formation.
Toutes les interventions extraordinaires et la plupart des chirurgies régulières ont cessé. Ils ont rendu visite au chef de cabinet adjoint. Il leur a dit qu’à partir du 1er avril, ils seraient couverts par un anesthésiste de l’hôpital pour enfants de Sainte-Sophie. Mensonge du poisson d’avril. Un anesthésiste de l’Hôpital pour enfants Sainte-Sophie est toujours présent là bas…

HOPITAL D’ARTA

Le département de radiologie travaille avec seulement deux médecins. Jusqu’à récemment, les scanners étaient pratiqués dans le secteur privé, car il avait été endommagé. Aujourd’hui, de nouveaux examens ont été envoyés dans le secteur privé, car il n’y a pas de médecin.

En raison du manque de soins dans les centres de santé, la vie des médecins et des infirmières est en danger. Il y a quelques jours, une personne est venue au centre de santé à 1 h 30 du soir et a demandé au personnel d’écrire sur le papier qu’elle le voulait. Deux médecins ruraux et deux infirmières ont été roués de coups par cette personne. Le centre de santé n’a pas de garde! ”

Read also:
Les résultats de la présidentielle promettent des lendemains difficiles

HÔPITAUX D’ATTIQUE : 3 MOIS D’ATTENTE POUR UNE RADIOTHÉRAPIE !

….

Selon Giorgos Pissakas, président de la Société hellénique d’oncologie radiothérapeutique, les patients devraient attendre entre deux mois et demi à trois mois avant de commencer la radiothérapie dans un hôpital public d’Attique.
Ce délai est “inacceptable”, en particulier pour les cancers du cerveau et du col utérin, a-t-il déclaré.

Selon Pissakas, il y a eu des recrutements au cours des deux dernières années, mais ils ont été confiés à des services de radiologie et non à des traitements de radiothérapie. 25 techniciens supplémentaires pourraient résoudre le problème, a-t-il déclaré.
L’Association médicale d’Athènes a rejeté les longues listes d‘attente pour les patients atteints de cancer dans les hôpitaux publics et a appelé les services de radiothérapie à devenir pleinement opérationnels afin de répondre à la demande.

À l’heure actuelle, 46 appareils de radiothérapie sont en fonctionnement dans les hôpitaux grecs – 29 dans le secteur public et 17 dans le secteur privé.

La Fondation Stavros Niarchos a récemment fait don de 12 accélérateurs linéaires (qui transmettent des rayons X ou des électrons de haute énergie à la région de la tumeur) au système de santé de l’État grec. Mais il reste encore beaucoup à faire pour réduire les listes d’attente.