“Étranglé jusqu’à l’étouffement par la BAC” : une nouvelle vidéo contredit la version policière

Publiée par Mediapart, une vidéo montre un homme se faire étrangler par la BAC derrière une fourgonnette de police, contredisant encore une fois la version de la police

Par Leila Felix
5 septembre 2019

La vidéo est devenue virale. Elle montre un agent de la BAC masqué étranglant un homme, d’abord avec sa main, puis avec son bras. Cet homme est Bruno Kaïk, venu participer à l’acte 38 du mouvement des Gilets Jaunes à Nantes qui a fusionné avec la marche en mémoire de Steve Maia Caniço, le jeune homme retrouvé mort dans la Loire après une charge policière sur le quai Wilson le soir de la fête de la musique à Nantes.

Le service de communication de la police a démenti l’étranglement. Selon eux, ce sont les gaz lacrymogènes qui sont la source de son transfert à l’hôpital. Cependant, le compte rendu des médecins à la suite de son hospitalisation à contredit la version de la police en mettant en lumière « plusieurs coups » et une « perte de connaissance » sans lien avec une substance toxique. L’homme a décidé de le signaler à l’IGPN et de porter plainte auprès du Parquet de Nantes pour tentative d’homicide. Une enquête préliminaire a été ouverte.

Les violences policières qui font rage depuis des années dans les quartiers populaires s’étendent et se révèlent aux yeux d’une partie toujours plus grande de la population avec la répression des mouvements sociaux, avec au premier plan les Gilets jaunes. Ce mouvement aura vu des centaines de blessés et de mutilés et une morte, Zineb Redouane. La répression a également touché Steve, tué lors de la fête de la musique à Nantes. Exigeons vérité et justice pour eux et toutes les victimes des violences policières !

Read also:
"Gilets jaunes": manifestation à Montpellier

https://www.revolutionpermanente.fr/Etrangle-jusqu-a-l-etouffement-par-la-BAC-une-nouvelle-video-contredit-la-version-policiere