État voyou du Pacifique sud…

Aug. 29, 2019

Le Nauru est un État insulaire d’Océanie situé en Micronésie. En 2017, il comptait un peu moins de 14 000 (13 649) habitants pour une superficie de 21,3 km2. La ressource principale naturelle de l’île est le phosphate qui est en cours d’épuisement.

Très endetté, le Nauru enregistre le taux de chômage le plus élevé du monde, atteignant les 90 %

Pour faire face à ses dettes et couvrir ses besoins les plus urgents, Le Nauru a recours, à partir de la fin des années 1990, à des solutions parfois à la limite de la légalité. Le pays devient un paradis fiscal. Il est mis sur la liste noire du Groupe d’action financière. Il compte à l’époque 400 banques fantômes (shell banks) domiciliées à Nauru. Le pays vend aussi des passeports au prix fort, un trafic qui aurait rapporté 7,4 millions de dollars au pays. Ces affaires conduisent même les États-Unis à qualifier le pays d’État voyou. En janvier 2016, le Nauru figure sur la liste française des paradis fiscaux. Il perd toute crédibilité auprès de États du monde entier… sauf d’un, celui en cours d’édification en Palestine occupée.

Cette considération particulière réciproque entre Israël et Nauru emmène ce dernier jusqu’à décider, en ce mois d’août 2019, le transfert prochain de son ambassade à Jérusalem. Déjà, en novembre 2012, le Nauru, membre à part entière de l’ONU, avait voté contre l’admission de l’État de Palestine en tant qu’État observateur aux Nations unies.

Ainsi, ce minuscule État voyou, petit caillou dans l’océan pacifique, se permet de participer activement à la stratégie sioniste contre le “Peuple debout” dans sa marche résistante.
Dès lors, la question qui se pose est: moyennant quoi?

Read also:
Changement de régime prochain en Arabie ?

Sans doute que Netanyahu connaît la réponse.

Al Faraby

Published at https://assawra.blogspot.com/2019/08/etat-voyou-du-pacifique-sud.html