Libération nationale ou lutte des classes

Des penseurs révolutionnaires comme Friedrich Engels ou Rosa Luxemburg se sont interrogés sur les divergences possibles entre les revendications nationalistes et les impératifs de la lutte des classes. Confrontés à la même question, Lénine ou Léon Trotsky subordonneront les intérêts nationaux à ceux du prolétariat.

par Alain Bihr & Yannis Thanassekos

Solidaires du combat des Ukrainiens contre l’agression russe, certains militants de gauche ont érigé le droit des peuples à disposer d’eux-mêmes en principe absolu. Ceux qui se réclament de la tradition marxiste n’hésitent pas à y faire appel pour justifier leur engagement. En réalité, aussi bien Karl Marx et Friedrich Engels que quelques-uns des marxistes révolutionnaires à leur suite ont posé cette question du droit des peuples sans y voir une exigence qui serait intangible quelles que soient les circonstances historiques.

Réfléchissant sur la période de révolutions et de contre-révolutions en Europe du milieu du XIXe siècle connue sous le nom de « printemps des peuples », Engels publia une série d’articles particulièrement virulents contre les prétentions à l’autonomie nationale des Slaves — Tchèques, Serbes, Moraves, Ruthènes, Croates, Slovènes —, prétentions que les Habsbourg instrumentalisaient pour les dresser contre les révolutions démocratiques en Autriche, en Hongrie et en Italie : « Les panslavistes (…) étaient confrontés à un dilemme infernal : ou bien renoncer à la révolution et confier à la monarchie impériale le soin de sauver au moins partiellement la nationalité, ou bien renoncer à la nationalité et sauver la révolution (…). Le sort de la révolution de l’Est européen dépendait alors de la position prise par les Tchèques et les Slaves du Sud. (…) Au moment décisif, au nom de leurs mesquines espérances nationales, ils ont trahi la révolution et l’ont livrée à Pétersbourg et à Olmütz.  » Dans le même ordre d’idées, Marx souligne : « à Vienne, les Croates, les Pandoures, les Tchèques, les Séréjans et autres gredins loqueteux de la même espèce ont égorgé la liberté germanique, et en ce moment, le tsar est omniprésent en Europe. »

Read also:
Wildfires: Black smoke covered the Acropolis – Smell of burnt wood throughout Athens

Ces textes d’Engels et de Marx ont été sévèrement critiqués par l’historien ukrainien Roman Rosdolsky au motif qu’Engels aurait voulu établir une théorie essentialiste d’après laquelle il y aurait des peuples capables, de par (…)

Lire la suitewww.monde-diplomatique.fr

Lire aussi

La Quatrième internationale (officielle). Reflexions sur une dérive pro-impérialiste paradoxale

We remind our readers that publication of articles on our site does not mean that we agree with what is written. Our policy is to publish anything which we consider of interest, so as to assist our readers  in forming their opinions. Sometimes we even publish articles with which we totally disagree, since we believe it is important for our readers to be informed on as wide a spectrum of views as possible.