Macron traite le premier ministre malien “d’enfant de deux coups d’État” (sic) !

Lettre à Macron rédigé par Zinabe Rasmane

Par Brigitte Bouzonnie
Oct 2, 2021

1°)-Présentation par Brigitte Bouzonnie : Zinabe Rasmane, proche d’Attac, a rédigé une lettre à Macron, dans laquelle il lui reproche d’avoir traité publiquement le premier Ministre malien Choguel “d’enfant de deux coups d’états” (sic). C’est l’hôpital qui se moque de la charité, quand on sait que Macron est arrivé par fraudes abyssales à l’Elysée en 2017, en siphonnant toutes les listes de ses adversaires, tellement il était en retard sur les autres candidats (pour les détails, voir article que j’ai rédigé pour la lettre politique indépendante repostée le 2021). Et que, pareil aux poupées russes, il a commis un second coup d’état en mars 2020, comme l’explique très bien la constitutionnaliste Valérie Bugault (voir article posté sur lettre politique indépendante du septembre 2021). Aujourd’hui, c’est le Conseil de défense qui prend les grandes décisions, plus le Conseil des Ministres.

La vérité, c’est que c’est macron qui est l’enfant de deux coups d’états, qui plus est, dans l’ex-sixième puissance du monde. Le fait qu’il se moque publiquement de la légitimité d’un Premier Ministre malien montre qu’il a un langage complètement débridé, indigne de celui d’un Président de la République en exercice méritant la confiance de tous.

A une autre époque (IVème ou début de la Vème République), où il fallait se battre à la pointe de l’épée, rien que pour survivre politiquement parlant, dire n’importe quoi à l’étranger, surtout aux Nations Unies, aurait valu aussitôt à Macron un énorme scandale médiatico-politique. Peut être sa démission. Tous les journaux sans exception, tous les partis de “gôche” seraient montés au créneau, afin de dénoncer l’insulte gratuite et publique de celui qui se présente lui-même comme un gangster de la Politique. On n’a pas oublié son célèbre : “je suis arrivé par infraction (à l’Elysée)” ! Tous les journaux et partis de “gôche” auraient profité de “la bonne occase”, pour prendre sa place : un peu comme Mitterrand a profité plein pot du scandale des diamants de Giscard (1980) pour arriver à l’Elysée (1981).

Mais aujourd’hui, la presse est muselée, achetée, corrompue. En échange des millions donnés à des quotidiens déficitaires, le service de com de l’Elysée impose aux journaux ses propres éléments de langage, comme l’’explique Aude Lancelin, ex-numéro 2 de l’Obs, dans son livre : “Un monde libre”, édition Les liens qui libèrent, 2016).

Il en est de même des élus politiques, partis de droite et de gauche étant achetés par le dispositif de financement de la vie politique : 330 millions. Résultat ; plus muselés et moins critiques, tu meurs.

Voilà pourquoi il faut demander, non seulement le départ de Macron, mais aussi de toute la classe politique actuelle qui a failli dans les grandes largeurs !

2°)- Lettre à Macron rédigé par Zinabe Rasmane :

Monsieur Macron, sauf votre respect

Hier 30 septembre de manière franchement ignoble, désinvolture et irrespectueuse, le Président Emmanuel Macron répond au Premier ministre malien de transition Choguel Kokalla Maïga après ces propos à la tribune de l’ONU. « J’ai été choqué. Ces propos sont inacceptables », a déclaré monsieur MACRON. Ce sont des propos exprimés en réponse à une question de l’envoyée spéciale de RFI Valérie Gas, en marge du dîner de clôture de la saison Africa 2020 à l’Élysée, à Paris. Des propos d’un homme touché dans son amour propre, un homme déstabilisé que le premier ministre malien a touché là où ça fait mal.

Read also:
The alternative proposal for the Cyprus problem

Décidément l’affaire Wagner ne finit pas de mettre la France et ses dirigeants dans tous leurs états quitte à devenir ridicule et éprouvé de la haine vis à vis des autorités maliennes.

Tout a débuté par le chantage, les mises en garde, les spéculations, et désormais ce sont des propos injurieux vis a vis des dirigeants maliens. C’est plutôt les propos de monsieur Macron qui sont inacceptables et c’est indigne de la part d’un président vis a vis d’une autre autorité qui est un premier ministre d’un autre pays SOUVERAIN. Ça mérite même que l’ambassadeur de France au Mali soit convoqué pour des explications sur ces propos franchement inqualifiables. imbu de sa personne, animé d’un paternalisme exagéré et d’une indécente arrogance, le président français a fini de convaincre l’opinion publique en tout cas ceux qui réfléchissent un peu que la France est en ballotage défavorable dans cette affaire de contrat avec WAGNER et qu’elle est vraiment mal à l’aise et est en train de perdre.

Le président français traite le premier ministre malien d’être ” Je rappelle que le Premier ministre malien est l’enfant de deux coups d’État, si je puis dire. Puisqu’il y a eu un coup d’État en août 2020 et un coup d’État dans le coup d’État. Donc, la légitimité du gouvernement actuel est démocratiquement nulle “. E. MACRON.

C’est tout simplement ridicule de la part d’un homme d’État de qualifier un autre de ces mots. Ridicule, et incohérent surtout pour quelqu’un qui a pris son avion pour aller au nom de la France adouber l’assassinat de Idriss Déby et le pustch du fils de Déby au Tchad. Peut on aussi dire de Emmanuel Macron qu’il est un père indigne du pustch au Tchad ? Oui alors si c’est sa logique. Mieux un pareil homme est il digne de donner des leçons à un autre dirigeant qui a été dans le processus d’un coup d’état pour redresser la vie politique dans son pays ? À combien de coups d’État la France a t’elle participé ? Donc la France est un Etat indigne, un parrain de coups d’État alors. En tout cas sauf erreur de ma part et trous de mémoire, ce président n’a ni la légitimité ni l’outrecuidance de dire quoi que ce soit sur les dirigeants au Mali surtout pas sur le coup d’État sur IBK et les traîtres après lui imposés par la CEDEAO qui remettaient en cause le processus de SOUVERAINETÉ du peuple malien. Un justificateur de coup d’état au Tchad ne peut pas remettre en cause la légitimité d’un pays comme au Mali. C’est incohérent et franchement INDIGNE.

Read also:
La ZLEC, un afrolibéralisme caché derrière le masque du panafricanisme

Le président français s’emporte en traitant le pouvoir malien d’être illégitime parce qu’issue de coup d’état. Il dit ” C’est une honte. Et ça déshonore ce qui n’est même pas un gouvernement. ”

Dites à monsieur Macron qu’un dirigeant qui prend la parole aux nations unies n’est pas un imbécile mais un responsable à qui on reconnaît une légitimité, une responsabilité et même une l’égalité. Que cela ne passe pas pour le président Macron, il peut se pendre mais vraiment sur ce coup il a tiré à terre, et pis il s’est révélé parce qu’en face il a affaire à premier ministre malien, Choguel qui incarne pleinement la légitimité de son peuple n’en déplaise aux esprits petits, paternalistes, imbus d’eux. C’est ce qui est le plus important.

Et Emmanuel Macron de faire le détour avant affirmant que : « Alors qu’hier nous avons présidé à l’hommage national au sergent Blasco et qu’aujourd’hui il est enterré parmi les siens, ce qu’a dit le Premier ministre malien est inadmissible. ».

Sans piétiner cette mémoire du soldat français tombé parce que mon éducation ne me le permet pas, il faut néanmoins rappeler à ce fils de monarque, à cet idiot utile dans la peau de président que la sueur, le sang, la bravoure des tirailleurs sénégalais n’a jamais été clamé même quand ils ont été envoyés de force là-bas, chez lui pour défendre contre les hordes hitlériennes, la liberté du monde. Ils ont été tués, par courage. Ils ont servi le monde par dignité mais ils ont subi thiaroye, ils ont subi le mépris et le mensonge d’État, de l’État français. Ce ne sont pas les fils de ce mépris qui l’assume bien comme Macron qui vont nous apprendre le respect de ceux qui se battent. C’est insensé de brandir la mort de 52 soldats pour justifier ce business du terrorisme. Mais les valeurs africaines nous empêchent de prendre des morts comme boucliers pour justifier un business fructueux duquel on veut être les seuls détenteurs des cartes.

Emmanuel Macron va jusqu’à regretter qu’au lieu d’organiser des élections dans les délais, le pouvoir de la transition au Mali procède à des arrestations, après de vastes audits, les ex dirigeants politiques maliens impliqués dans des malversations avec des injonctions paternalistes du genre : ” Arrêter de mettre des opposants politiques en prison et organiser les élections à bonne date “. Parce que faire un audit et arrêter des anciens dirigeants qui ont été dans les deals et des surfacturations sont des opposants politiques est mauvais ou antinomiques avec la transition ? Vraiment la France est perdue et indisposée par le travail de la transition malienne. Sinon que dire alors de Nicolas Sarkozy qui subi la dure loi de la JUSTICE bien qu’il soit ex dirigeant ? C’est d’ailleurs la transition que vous n’aimez pas monsieur Macron qui réalise les grands pas vers l’avant. C’est tout sauf respectueux de la souveraineté du Mali et la liberté de sa justice que de regretter ces arrestations. Au Mali comme en France la justice a le droit d’arrêter qui elle veut si cette personne a des comptes à rendre au peuple et à la JUSTICE sous la transition et après. Si la France n’est pas heureuse, et elle charge le Mali avec cela, c’est la preuve désormais qu’elle est perdue et indisposée de ce qui se passe au Mali. Et quand la France n’a pas les mêmes intérêts que les pays qu’elle critique, elle a souvent perdu quelque chose, et ce quelque chose participe à la liberté et la souveraineté du pays en question.

Read also:
Qui est Emmanuel Macron?

Par delà tout, sur ce coup encore, la France à travers ce coup de gueule du président témoigne l’inconfort de la France. Inconfort de voir un pays s’assumer, tracer son cheminer assumer sa souveraineté. Ça aucun pays colonisateur ne peut et ne veut l’accepter. Qu’à cela ne tienne même si le Mali signe avec le diable c’est son droit le plus absolu. Que la France aille donc se faire foutre y compris avec son président, son ministre des affaires étrangères et son ministre des armées. Celui qui souffre de la souveraineté du Mali peut aller se branler ailleurs, et le président Macron ne fait pas exception.

Vraiment si un porc vous dit de manière condescendante que vous êtes sales, ne prenez pas la peine de lui répondre car il ne s’est pas regardé lui même.

Emmanuel Macron n’est pas ferme non arrêtez ce mensonge, il est juste impoli et irrespectueux c’est tout.

Sauf votre respect monsieur MACRON.

Published at brigittebouzonnie.substack.com

We remind our readers that publication of articles on our site does not mean that we agree with what is written. Our policy is to publish anything which we consider of interest, so as to assist our readers  in forming their opinions. Sometimes we even publish articles with which we totally disagree, since we believe it is important for our readers to be informed on as wide a spectrum of views as possible.