Vaccinations obligatoires, le débat confisqué

Vaccinations obligatoires, le débat confisqué

par Leïla Shahshahani 

Tout enfant né en France à partir du 1er janvier 2018 devra obligatoirement recevoir avant ses 2 ans onze vaccins, contre trois auparavant. Désireux de rappeler les bienfaits incontestables de ce mode de prévention, le gouvernement recherche l’efficacité. Mais la volonté de clore le débat scientifique et politique pourrait au contraire relancer les soupçons qui l’empoisonnent, en renvoyant chacun à ses certitudes.
Les enfants non vaccinés n’auront plus accès aux établissements d’accueil collectifs à compter du 1er juin 2018. Les sanctions à l’égard des parents réfractaires ne relèveront plus du code de la santé publique spécifique à la vaccination, mais du code pénal relatif à la santé de l’enfant, qui prévoit une peine beaucoup plus lourde (deux ans de prison et 30 000 euros d’amende). La ministre des solidarités et de la santé Agnès Buzyn assume pleinement ce tournant autoritaire avec une expression révélatrice : « La contrainte vise à rendre la confiance. »
Lire la suite https://www.monde-diplomatique.fr/2018/01/SHAHSHAHANI/58252

Les enfants non vaccinés sont en bien meilleure santé

jeudi 22 janvier 2015

La santé des enfants non vaccinés est nettement meilleure que celle des autres.Ce fait, inattendu, est clairement établi par l’analyse d’une étude allemande de grande envergure, l’étude Kiggs.
Afin de connaître la santé réelle des enfants allemands, les autorités allemandes ont lancé une étude de vaste envergure, dite « Kiggs », de 2003 à 2006 portant sur 17 461 enfants de 0 à 17 ans. Cette étude approfondie, menée méthodiquement par la plus haute institution de santé allemande, l’institut Robert Koch , a donné lieu à plusieurs publications.
Fait singulier, les autorités n’ont pas pensé à comparer la santé des enfants vaccinés et ceux qui ne le sont pas, alors que ce critère figure en détail dans les données. C’est là que Angelika Kögel-Schauz, mathématicienne et responsable de l’EFI, une association allemande pour l’information sur les vaccins, entre en scène.
Lire la suite http://www.agoravox.tv/tribune-libre/article/les-enfants-non-vaccines-sont-en-48580

Read also:
Former advertising executive reveals junk food-pushing tactics

Défiance à l’égard de la vaccination: retour sur l’expérience participative de 2016

Par Avner Bar-Hen et Patrick Zylberman
04.07.2017

Retour sur la consultation citoyenne sur les vaccins alors que onze vaccins pédiatriques seront rendus obligatoires en France dès l’an prochain, comme l’a annoncé le Premier ministre Edouard Philippe au Congrès de Versailles.
Onze vaccins pédiatriques souhaités obligatoires par notre nouvelle ministre de la Santé, et voilà, sans surprise, que le débat se ranime. Que ce soit aux États-Unis, en Europe, au Japon ou en Australie, les critiques contre les vaccins montent dans l’opinion. Déjà en 1996, aux États-Unis, les Centers for Disease Control and Prevention, l’agence fédérale de la santé publique, consacraient un dépliant à l’examen critique des rumeurs plus ou moins anciennes environnant la vaccination, des plus traditionnelles (le vaccin comme poison) aux plus contemporaines (théories de la conspiration). L’opinion est loin d’être sourde aux sirènes de la peur et de l’erreur.
Comme la France avec l’hépatite B ou l’Angleterre avec la rougeole, les États-Unis ont eu (dans les années 1970) leur crise de la vaccination avec une campagne folle visant le vaccin contre la coqueluche. Crise qui aboutira à l’interruption de la vaccination, avec pour conséquence une recrudescence de l’incidence de la maladie chez les jeunes, de dix à cent fois supérieure à celle des pays où cette vaccination n’avait pas été interrompue.
Lire la suite http://www.slate.fr/story/148056/egard-vaccination-2016