Manifestation CGT Gilets Jaunes Bourges 12 janvier

Pouvoir d’achat, services publics, justice fiscale, démocratie, souveraineté populaire…

TOUS ENSEMBLE

NOUS POUVONS IMPOSER NOS LEGITIMES EXIGENCES

2019 débute dans une situation sociale explosive car le mécontentement est devenu massif tant parmi les salariés -en activités ou privés d’emploi-  que chez les retraités ou dans la jeunesse. Aujourd’hui, les citoyens condamnent massivement les orientations, les choix et les comportements de Macron, de son gouvernement et de sa majorité aux ordres. Nous vivons dans un contexte de crise politique majeure !

La mobilisation des gilets jaunes ne faiblit pas car elle cristallise mécontentements et colère accumulés depuis des décennies contre les politiques d’austérité de l’Union européenne relayées par tous les gouvernements.

Le soutien majoritaire persistant à ce mouvement révèle -à la grande crainte de ce pouvoir- la condamnation populaire de ces politiques publiques de destruction des services publics, de liquidation des industries comme celle de la protection sociale, des attaques répétées contre les salaires et retraites et la remise en cause de la souveraineté du peuple dont le refus de la victoire du « non » lors du référendum de 2005 a constitué un coup d’Etat masqué…

Les occupations des ronds-points, les manifestations répétées dans tout le pays depuis deux mois témoignent d’une grande combativité et d’une forte détermination à obtenir la satisfaction des revendications et à imposer de profonds changements dans la société.

En Région Centre-Val de Loire la CGT et ses militants ont toujours lutté pour le progrès social, l’égalité et la démocratie. Ils se sont opposés aux délocalisations des productions comme aux réorganisations et réductions des services publics. Ce n’est pas facile mais ils se battent quotidiennement pour l’augmentation des salaires, des retraites et des minima sociaux. Ils proposent un aménagement du territoire en adéquation avec les attentes des populations. L’année dernière encore ils ont lutté contre la casse du Code du Travail et celle de la SNCF. C’est donc naturellement qu’aujourd’hui ils sont aux côtés de celles et ceux qui luttent.

Read also:
Gilets jaunes : un acte 12 en hommage aux blessés et aux victimes

Macron a affirmé vouloir « accélérer la même politique » et, pour noyer le poisson, il propose un débat…qui ne changera rien. Pire, il recourt massivement à la répression et concourt -majorité des médias aidant- à organiser l’escalade de la violence pour nous y enfermer. Pour faire comprendre au pouvoir que l’heure n’est pas à la diversion mais à la satisfaction des revendications, les salariés, retraités, la jeunesse, les victimes de l’exploitation capitaliste doivent se rassembler se battre tous ensemble encore plus nombreux.

Restauration de l’ISF, réforme fiscale juste et égalitaire ; plus de revenus inférieurs à un SMIC à 1800 euros bruts ; fin de la soumission de la puissance publique aux grands groupes financiers et à l’Union européenne ; réformes institutionnelles pour un exercice réel la de démocratie constituent autant d’urgences. Ces questions imposées au centre du débat public obtiendront des réponses à la seule condition que le rassemblement dans les luttes s’amplifie partout et que les salariés décident d’entrer dans l’action dans les entreprises, les professions et les départements sous les formes qui leur appartient de décider démocratiquement.

Dès maintenant, partout, la CGT Val-de-Loire est disponible pour concourir activement à la construction de cette dynamique de rassemblement pour les revendications, de nouveaux droits sociaux et démocratiques et pour redonner le pouvoir de décision au peuple. Immédiatement,  elle appelle les salariés à se mobiliser inter professionnellement pour manifester dans l’unité, régionalement en convergence avec les gilets jaunes

Samedi 12 janvier 2018
à Bourges à 13H00 au départ de la Place Malus