Lettre de Paris

La grève continue, un jour plus de grévistes, un jour moins, mais elle se poursuit. Moi je suis en train de développer la théorie que, depuis les gilets jaunes, et devant la répression mais aussi la précarisation du travail, on change d’époque et on passe de l’affrontement de classe frontal à la guérilla, manif ici, manif là, imprévisible, et grève aujourd’hui, pas grève demain, grève à nouveaux, grève ici, grève là …le pouvoir ne sait pas qui va attaquer, où ni quand ? C’est une guerre longue, une guerre d’usure. Spontanément, le peuple invente de nouvelles méthodes de luttes.

80% des radars de la circulation ont été détruits, ce qui veut dire moins d’argent pour le gouvernement.

Ce qui est intéressant c’est que les deux centrales réformistes, CFDT et UNSA ont en partie été désavouées par leurs bases lorsque les directions ont appelé à ne pas ou ne plus faire grève. Donc les directions réformistes dans les autres syndicats, CGT, FO, FSU savent elles aussi maintenant qu’elles ont intérêt à maintenir un discours radical et ne pas montrer de signes de faiblesses.

Pour le moment nous sommes toujours de 58% à 65% de personnes soutenant la grève, malgré les grosses difficultés pour voyager en période de fête.

Le gouvernement durcit le ton mais on sent des tensions entre le président et le premier ministre sur les concessions à faire ou à ne pas faire.

…Macron vient d’annoncer qu’il renonce à sa retraite de président pour l’avenir. C’est grotesque car il a tellement de fric qu’il n’aura pas besoin de cela mais le fait qu’il le dise démontre qu’il a pris conscience du fait que la société a raison …et qu’il n’imagine même pas qu’en déclarant cela, il se délégitime encore plus. C’est comme quand ils ont déclaré pendant plusieurs semaines que tout le monde serait gagnant avec la réforme puis tout d’un coup que les policiers garderaient une retraite distincte …beaucoup de gens ont dit alors “Policiers, manifestez, le gouvernement veut vous enlever les avantages qu’il promet d’accorder à tous les autres Français, vous devez protester !”

Read also:
Affaire Adama Traoré : l'avocat de la famille demande la nullité de l’expertise médicale du 25 mai dernier qui disculpait les gendarmes

Si l’on en croit les médias, la position du pouvoir est vacillante car on voit çà et là apparaitre des critiques assez musclée de la réforme postulée, chose qu’on ne voyait pas au début.

Cela étant, le vrai problème c’est ce que prévoient les directions syndicales car aucune n’est vraiment décidée à mon avis à aller loin. C’est seulement la pression de la base qui empêche la capitulation.

Les manifestations se succèdent, les blocages, raffineries ou ports aussi. La police est employée à déloger ceux qui bloquent les dépots de bus  (syndicalistes, volontaires, gilets jaunes) …pendant ce temps là, la circulation dans paris devient impossible car il n’y a plus de policiers et la masse de nouveaux conducteurs ne respecte pas le code de la route, les feux, et ne sait pas conduire.

Je suis étonné de la patience des gens.

Bruno Drwevski