Contre l’islamophobie en France: il est temps de prendre conscience de la situation

Plus de 70 élus municipaux alertent contre les dérives « racistes, anticonstitutionnelles et contre-productives » des actions menées par le gouvernement français. « Si nous restons silencieux, le pays que nous aimons et auquel nous tenons, tombera encore plus dans le piège du racisme et de la haine, au seul profit de l’extrême-droite et des terroristes ».

Dec. 16, 2020

En France, ces dernières semaines ont été marquées par une série d’attaques terroristes odieuses.

Ces crimes nous ont tous profondément choqués.

Face à l’émotion et à la sidération collectives, nous, élus de la République cosignataires de cet appel, aurions tant aimé que le gouvernement français en appelle à l’unité et à une remise en question de sa lutte antiterroriste. Au lieu de cela, nous avons assisté à une véritable offensive politique contre la liberté d’association et d’expression.

La campagne du gouvernement contre les Musulmans en France est une attaque contre chacun d’entre nous.

Les corps des victimes n’étaient pas encore enterrés que le gouvernement français et les médias ont utilisé et exploité leurs morts tragiques pour criminaliser les musulmans. Ce qui était jusqu’alors considéré comme une rhétorique d’extrême-droite – rhétorique qui avait gagné du terrain ces dernières années – est désormais normalisé dans les médias et le discours politique mainstream.

Ces événements effroyables (et bien d’autres avant cela) sont devenus le prétexte pour justifier des actions oppressives contre les musulmans, ainsi que contre toute organisation perçue comme musulmane.

Le gouvernement français s’est adonné à des perquisitions au domicile de personnalités musulmanes, d’associations éducatives, d’organisations caritatives et à la fermeture d’une mosquée. Le ministre de l’Intérieur a, par ailleurs, annoncé le contrôle d’une cinquantaine de structures, associatives ou religieuses, et la dissolution de plusieurs d’entre elles.

Une campagne d’intimidation 

Une importante organisation humanitaire islamique, BarakaCity, a ainsi été dissoute et le gouvernement tente de faire de même avec le Collectif contre l’islamophobie en France (CCIF), une organisation de défense des droits humains qui fournit une assistance juridique aux victimes de discriminations et de crimes de haine. Il est désormais établi (pour ceux qui en doutaient…) que ces organisations n’ont absolument rien à voir avec les meurtres.

Cette campagne d’intimidation vise également des journaux connus (comme Mediapart), des partis politiques (comme La France Insoumise, le Parti Communiste Français ou même d’anciens députés de la majorité LREM) et des universitaires qui ont osé prendre position contre l’islamophobie dans le passé ou ne serait-ce qu’émettre une pensée critique contre les pratiques de l’État Français.

Read also:
Zionism has taken control of the British Labour Party. And it is destroying it!

La motivation derrière cette répression totalitaire est claire.

Le gouvernement français, à travers son ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin, a clairement déclaré que ces actions visaient à « faire passer un message », un message aux musulmans vivant en France et à toute personne désireuse de les défendre.

Racistes, anticonstitutionnelles et contre-productives

En tant qu’élus, attachés à l’État de droit, nous ne pouvons tolérer ces glissements. Les libertés fondamentales sont en jeu. Les droits humains sont en jeu. Et avec eux, la démocratie l’est aussi.

Nous ressentons le besoin de dénoncer publiquement et internationalement ces actions et de les qualifier comme il se doit : racistes, anticonstitutionnelles et contre-productives. Nous ne pouvons pas laisser une situation déjà catastrophique empirer, et nous ne resterons pas les bras croisés tandis que le gouvernement français sombre dans le fascisme. Ce qui est fait au nom de la laïcité est en fait la stigmatisation, la diabolisation et la déshumanisation des citoyens musulmans.

La situation en France est grave. Cette obsession pour les musulmans et l’islam qui conduit le pays au fascisme doit cesser. Aussi, il nous semble primordial et urgent que la communauté internationale, les défenseurs des droits humains, les organisations internationales et les personnalités morales et culturelles de notre époque prennent position – leurs voix, vos voix, peuvent aider à nous extraire de ce cycle infernal. Elles l’ont déjà fait par le passé.

Si nous restons silencieux, le pays que nous aimons et auquel nous tenons, tombera encore plus dans le piège du racisme et de la haine, au seul profit de l’extrême-droite et des terroristes.

Il est temps de prendre conscience de la situation en France. Il est temps de prendre la parole et de prendre position. Il est temps de demander des comptes au gouvernement français sur les principes des droits humains qu’il prétend défendre dans le monde et qu’il néglige chez lui.

Car, si le pays où est née la Déclaration des Droits de l’Homme se transforme – à nouveau – en un État fasciste, l’Union européenne tout entière revivra ses heures les plus sombres.

Read also:
Trump separating families and torturing children. A Christian or an "Antichrist"?

Signataires :

Nasteho Aden, conseillère municipale à Stains
Florence Ait-Salah-Lecervoisier, conseillère municipale à Orly
Halim Alout, adjoint au maire aux commerces et marché au Bourget
Adel Amara, conseiller municipal à Villiers-sur-Marne
Majide Ammad, Adjoint au Maire à la petite enfance et aux seniors à Villetaneuse
Aylin Argun, conseillère municipale d’opposition à Deville-les-Rouen
Walid Badi, conseiller municipal à Ivry-sur-Seine
Malick Barry, conseiller municipal délégué à la jeunesse à Bobigny
Zakaria Benhamra, adjoint au maire chargé de la cohésion sociale et de la politique de la ville à Noisy-le-sec
Wiam Berhouma, adjointe au maire déléguée au développement et à la promotion de la culture, à la transmission de la mémoire et à l’éducation populaire à Noisy-le-sec
Ghaïs BertoutOurabah, adjoint au maire à la citoyenneté à Ivry-sur-Seine
Mehdi Bigaderne, adjoint au maire délégué aux contrats de ville, aux associations et aux centres sociaux à Clichy-sous-bois
Estelle Boufala, conseillère municipale, Ivry-sur-Seine
Faycal Bougria, adjoint au maire à la jeunesse à Villetaneuse
Adel Boukhalfa, conseil municipal à Soissons
Mohamed Bourichi, conseiller municipal à Longjumeau
Mathieu Caillaud, conseiller municipal à Saint-André-de-Cubzac
Brahim Charafi, conseiller municipal à Saint-Étienne-du-Rouvray
Kasthury Christy, conseillère municipale à Pierrefitte-sur-Seine
François Malik Charron, conseiller municipal à Saint-Gelais
Virginie Cincet, conseillère municipale de Villiers-sur-Marne
Kadejat Dahou, conseillère municipale à Saint-Jean-de-la-Ruelle
Nicolas Daumont-Leroux, conseiller municipal aux centres de vacances à Fontenay-sous-bois
Samy Debah, conseiller municipal de Garges-lès-Gonesse
Sori Dembele, conseiller municipal de Villiers-le-Bel
Emma Deveau, conseillère municipale déléguée à la mémoire, aux anciens combattants et au tourisme à Bobigny
Jeremy Devers, conseiller municipal de Maule
Malamine Diagouraga, conseiller municipal à Bondy
Kessa Diarra, conseillère municipale d’Ivry-sur-Seine
Mamadou Drame, adjoint au maire aux sports à Fresnes
Mamadou Dramé, conseiller municipal à Villiers-sur-Marne
Delphine Fenasse, adjointe au maire à l’Enfance à Fontenay-sous-bois
Samia Fettal, adjointe au maire à la jeunesse et aux droits des jeunes à Noisy-le-Sec
Boukary Gassama, adjoint au maire à la jeunesse et à la solidarité inter-âge à Ivry-sur-Seine
Timothée Gauthiérot, conseiller municipal délégué au numérique et à l’éducation par le sport à Noisy-le-Sec
Elias Geoffroy, conseiller municipal délégué au co-développement décentralisé à Alfortville
Linda Hella, conseillère municipale à Jouy-le-Moutier et conseillère communautaire Cergy-Pontoise
Camille Henrion, conseillère municipale à Villenave d’Ornon
Dawari Horsfall, conseiller municipal à Massy
Amadou Ka, conseiller municipal à Creil
Nourdine Khaled, conseiller municipal à Ivry-sur-seine
Karima Khatim, conseillère municipale au Blanc-Mesnil
Anaïs Köse, conseillère municipale déléguée à la réussite lycéenne et étudiante à Grigny
Nassim Lachelache, adjoint au maire à la santé et à l’accès aux soins à Fontenay-sous-bois
Nacera Larabi, conseillère municipale à la médecine douce à Fontenay-sous-bois
Guillaume Latrille, conseiller municipal de Villenave d’Ornon
Mirabelle Lemaire, conseillère municipale au Plessis-Trévise
Stéphanie Lynseele, conseillère municipale à  La Queue-en-Brie
Coumba Macalou, conseillère municipale à Ivry-sur-Seine
Jean-Jacques Mailler, conseiller municipal à Champigny-sur-Marne
Amele Mansouri, Adjointe au maire à Rouen
Ratiba Meddas, conseillère municipale d’Ivry-sur-Seine
Brahim Messaci, conseiller municipal à Orly
Abdelfattah Messoussi, adjoint au maire chargé du cadre de vie à Stains
Kaddour Metir, adjoint au maire chargé de la politique de la ville à Fresnes
Hamza Mokhtari, conseiller municipal délégué au numérique et fibre optique à Chennevières-sur-Marne
Margot Moronvalle, conseillère municipale à Vitry-sur-Seine
Mehrez Mraidi, conseiller municipal conseiller communautaire à Ivry-sur-Seine
Assia Nait-Bahloul, adjointe au maire à la petite enfance à Fontenay-sous-bois
Alice Noret, conseillère municipale à Clichy-la-Garenne
Karine Olivier, conseillère municipale à St-Pardoux-Soutiers
Bernard Prieur, adjoint au maire à la démocratie et l’assemblée citoyenne à Ivry-sur-Seine
Mathieu Raffini, conseiller municipal à Saint-Denis de La Réunion
Jérémy Robineau, conseiller municipal à Niort
Ahcene Saadi, adjoint au maire au Quartier Secteur du Sud-Ouest, Emploi et Stage à Villejuif
Bahri Sebkhi, conseiller municipal d’Ivry-sur-Seine
Naïma Sellam, Conseillère municipale à Clichy la Garenne
Fodié Sidibe, Conseiller municipal à Stains
Chahidati Soilihi, conseillère municipale des 14/15e arrondissements de Marseille
Bakary Soukouna, conseiller municipal à Saint-Denis
Guillaume Spiro, adjoint au maire à Ivry-sur-Seine
Mamadou Sy, conseiller municipal à Champigny-sur-Marne
Azzédine Taïbi, maire de Stains
Faiza Tayeb, Conseillère municipale à Alfortville
Elsa Toure, adjointe au maire à la jeunesse et à la lutte contre les discriminations à Corbeil-Essonnes
Laura Youkana, conseillère municipale déléguée à Fresnes

Read also:
Twitter War against Venezuela!

blogs.mediapart.fr