Gaza: un journaliste turc révèle l’infecte hypocrisie de Recep Tayyip Erdogan

Par Kamel M.
Nov 15, 2023

«Nous soutenons la Palestine avec les paroles et aidons Israël concrètement sur le terrain», s’est indigné un journaliste turc, qui a appuyé sa dénonciation du double jeu de Recep Tayyip Erdogan en égrenant une longue liste de navires de marchandises battant pavillon turc, qui ont accosté dans les ports israéliens. «Près de 260 cargos ont levé l’ancre à partir de ports turcs et pris la mer en direction d’Israël depuis le début de la guerre», précise ce journaliste, dont le message a été largement diffusé sur X (anciennement Twitter). Pendant que le président turc verse des larmes de crocodile sur les victimes des massacres commis par le régime fasciste de Tel-Aviv à Gaza – l’armée israélienne a encerclé un hôpital, ce mercredi, et tiré sur des familles palestiniennes désemparées qui fuyaient pour sauver leur vie –, la Turquie continue de fournir Israël en divers produits, lui servant d’appui logistique et lui couvrant son front intérieur.

Selon les chiffres fournis par TradeImex Info Solutions, un site spécialisé dans les données relatives au commerce mondial, «la Turquie et Israël entretiennent des relations commerciales de longue date, qui ont été bénéfiques pour les deux pays». «Ces dernières années, explique-t-il, la Turquie est devenue l’un des principaux exportateurs vers Israël, apportant une contribution significative à l’économie israélienne». «La Turquie et Israël continuent de favoriser un partenariat commercial prospère qui profite aux deux économies», poursuit le site, selon lequel «l’avenir s’annonce prometteur en termes de diversification des échanges commerciaux entre ces deux pays». «La Turquie a diversifié son portefeuille d’exportations pour répondre aux besoins de diverses industries en Israël», précise le site anglophone, en ajoutant que les exportations de la Turquie vers Israël ont augmenté au cours des 26 dernières années à un taux annuel de 12,6 %, passant de 288 millions de dollars en 1995 à 6,31 milliards de dollars en 2021.

Read also:
Israeli military says troops have entered Gaza Strip

La Turquie exporte vers Israël des vêtements et textiles, des produits agricoles, des machines et équipements, des pièces automobiles et des produits chimiques, par les voies terrestre et maritime. «Cela permet une livraison efficace et rapide, facilitant ainsi les échanges commerciaux ininterrompus entre les deux pays», souligne le site, qui note que la Turquie aide Israël à «réduire sa dépendance à l’égard des partenaires commerciaux traditionnels et de régions spécifiques». «Les dernières données sur les exportations soulignent le rôle important que joue la Turquie dans le soutien à l’économie israélienne. Cette relation commerciale florissante profite non seulement aux deux pays sur le plan économique, mais renforce également leurs liens bilatéraux, la Turquie devant élargir davantage son portefeuille d’exportations pour répondre aux besoins changeants du marché israélien», conclut TradeImex Info Solutions.

Il est également question d’échanges technologiques et culturels entre Ankara et Tel-Aviv.

L’ex-Premier ministre turc, Ahmet Davutoglu, n’y est pas allé de main morte dans un discours récent, dans lequel il a dézingué Recep Tayyip Erdogan, qu’il a accusé d’hypocrisie vis-à-vis des populations martyres de Gaza. Le président du Parti du futur, qu’il a créé en 2019, date à laquelle il s’est démarqué de son ancien compagnon de route, n’a pas caché son amertume et sa déception qu’il a exprimées avec regret.

We remind our readers that publication of articles on our site does not mean that we agree with what is written. Our policy is to publish anything which we consider of interest, so as to assist our readers  in forming their opinions. Sometimes we even publish articles with which we totally disagree, since we believe it is important for our readers to be informed on as wide a spectrum of views as possible.