Asile.À Samos, un nouveau camp pour réfugiés aux allures de prison

Des centaines de migrants sont déplacés depuis le camp insalubre de Vathy vers celui de Zervou. Ce nouveau camp pour demandeurs d’asile sur l’île grecque de Samos, fermé et sécurisé, suscite des réactions indignées.

Sep. 20, 2021

Quelque 14 250 mètres carrés entourés par une double ligne de barbelés, surveillés par des miradors et des caméras, aux portes magnétiques et scanners à rayons X. C’est un camp moderne, à la pointe de la technologie et particulièrement contrôlé qui ouvre ses portes, ce lundi 20 septembre à Samos, pour héberger les demandeurs d’asile coincés sur l’île grecque.

D’une capacité d’accueil de 3 000 personnes, cette structure “nouvelle génération” ouvre un nouveau chapitre dans la gestion des migrations en Grèce.

“Le camp fermé et contrôlé inaugure un nouveau modèle”, se réjouit le secrétaire général pour l’asile au sein du ministère grec des migrations, Manos Logothetis, auprès de TA NEA. “La nouvelle structure remplit les conditions de contrôle, de sécurité et de vie humaine”, assure Logothetis au quotidien de centre-droit.

“L’ouverture du nouveau camp a amené les premières réactions d’ONG parlant de prison”, note pourtant TA NEA.

Doté de containers, de cuisines partagées et de terrains de jeux, la structure affiche des dispositions nettement plus confortables que celles du camp de Vathy, où s’entassaient jusque-là les demandeurs d’asile. D’une capacité initiale de 680 personnes, il en avait accueilli jusqu’à plus de 7 000, devenant progressivement un camp de fortune jonché d’ordures où les rats et les serpents disputaient la place aux enfants.

“Derrière les quelques belles paroles et les nouveaux containers, la réalité montre que le nouveau centre s’apparente à une coûteuse et très surveillée prison”, décrit The Press Project.

Read also:
"Gilets jaunes" : "Plus rien ne sera comme avant" entre les policiers et la population, regrette un commissaire

We remind our readers that publication of articles on our site does not mean that we agree with what is written. Our policy is to publish anything which we consider of interest, so as to assist our readers  in forming their opinions. Sometimes we even publish articles with which we totally disagree, since we believe it is important for our readers to be informed on as wide a spectrum of views as possible.