Thursday, 9 December , 2021

Chevènement Jean-Pierre

Entretien à Sud Ouest : “J’aurais pu démissionner mille fois”

Entretien de Jean-Pierre Chevènement au journal "Sud Ouest", propos retranscrits par Bruno Dive, dimanche 27 décembre 2020. Sud Ouest : Quand on regarde votre...

Entretien à France inter – le Grand Face-à-Face : « La...

Jean-Pierre Chevènement était l’invité du Grand Face-à-Face sur France Inter, une émission animée par Ali Baddou. Il répondait aux questions de Natacha Polony et...

Entretien à El Confidencial : “Il faut mettre sur pied des...

Entretien de Jean-Pierre Chevènement à El Confidencial, propos recueillis par Hernan Garces, Pere Rusinol, lundi 6 avril 2020. Par Jean-Pierre Chevènement El Confidencial : Dans votre...

Actes du séminaire de la Fondation Res Publica : “Immigration et...

Les actes du séminaire du 2 juillet 2019 sont disponibles en ligne sur le site de la Fondation Res Publica. Introduction, par Jean-Pierre Chevènement,...

“Il faut sortir de l’ultra-libéralisme et revenir à la République”

Carnet de Jean-Pierre Chevènement Jean-Pierre Chevènement était l'invité de l'émission "Ça vous regarde" consacrée à "Jacques Chirac, le jour d'après" sur LCP. Grand témoin, il...

Les Européens se sont accommodés de la vassalité

Tribune de Jean-Pierre Chevènement, Marianne, 2 novembre 2018. Au sein d'une UE apathique face aux visées américaines, la France se doit de retrouver une réelle...

Chevènement appelle a voter contre Le Pen

Les Français ont choisi le renouvellement des visages mais pas la continuité des politiques Les Français, en mettant Emmanuel Macron au second tour, ont choisi...

Construire un pont entre l’islam et la République

L'islam de France m'a toujours paru être une grande cause nationale. Avec 4,1 millions de fidèles, selon l'Institut national d'études démographiques (INED), il constitue la deuxième religion de France. Certes, tous les immigrés d'origine maghrébine, africaine ou turque, et pour la plupart de nationalité française, ne sont pas musulmans, mais ils le sont

Chevènement: Sortons du déni de démocratie

Le fonctionnement opaque et technocratique des institutions européennes est rejeté partout. Même la Grande-Bretagne qui s’était pourtant ménagé un statut spécial en Europe vient de manifester spectaculairement son attachement aux prérogatives de son Parlement.

Le Brexit peut être un service rendu à l’Europe

Le peuple britannique n’a pas cédé au chantage et à la peur orchestrés par les milieux économiques dominants. Son vote courageux a montré qu’il mettait la démocratie, c’est-à-dire le contrôle des décisions qui le concernent, au-dessus de tout. L’Angleterre a montré encore une fois son esprit d’indépendance et son caractère qui est justement ce pour quoi nous l’aimons.