NOUS DÉNONÇONS LES AGRESSIONS PARAMILITAIRES DE L’ORCAO CONTRE LA COMMUNAUTÉ ZAPATISTE DES MOISÉS GANDHI, CHIAPAS, MEXIQUE

Depuis l’apparition publique de l’EZLN en janvier 1994, le gouvernement mexicain à ses trois niveaux (fédéral, étatique et municipal) a promu, organisé, financé et encouragé différents groupes paramilitaires à attaquer la population civile zapatiste.

Dans ce contexte, la communauté de Moisés Gandhi, située dans le croisement de Cuxuljá, municipalité autonome de Lucio Cabañas, (de la municipalité officielle d’Ocosingo) a récemment subi plusieurs attaques du groupe paramilitaire ORCAO (Organisation des producteurs de café d’Ocosingo).- Le 22 août, l’ORCAO a attaqué avec des armes de gros calibre, brûlé et pillé les entrepôts de café du centre commercial “Nuevo Amanecer del Arcoiris”, situé au carrefour de Cuxuljá.

– Le 8 novembre, l’ORCAO a enlevé Félix López Hernández, une base de soutien zapatiste dans la communauté de Moisés Gandhi, qui a été battu, ligoté et enfermé sans nourriture ni eau jusqu’au 11 novembre, date à laquelle il a été libéré.

– Le lundi 18 janvier 2021, l’ORCAO a tiré sur la communauté de Moisés Gandhi. L’attaque a commencé à 15h30 (heure de Mexico) et jusqu’à 18h00, des coups de feu ont été tirés sur les maisons de la communauté. 170 tirs de gros calibres et 80 de petits calibres.

– Le mercredi 20 janvier 2021, à 16 heures, une autre attaque armée contre la communauté, avec des gros et des petits calibres. A 22h30, une nouvelle attaque à l’arme à feu contre la communauté.

– Le jeudi 21 janvier 2021, nouvelles attaques à coups de feu contre les maisons de la communauté de Moisés Gandhi. D’abord à 00h30, puis de 02h10 à 02h55.

Le nombre d’agresseurs est estimé à au moins 20 personnes. Tous appartiennent à l’organisation paramilitaire ORCAO des communautés de San Antonio, Cuxuljá, San Francisco et 7 de febrero.

Read also:
Trump-Adelman-Netanyahu: America and Israel, the Crimes and the Wars

(Toutes les informations peuvent être consultées auprès du Centre des droits de l’homme Fray Bartolomé de las Casa, Chiapas, Mexique).

Pour toutes ces raisons, nous dénonçons l’escalade paramilitaire contre les communautés zapatistes, ainsi que la complicité des gouvernements fédéral, étatique et municipal dans cette escalade.

Quoi qu’ils disent, quoi qu’ils déclarent, quels que soient les documents qu’ils signent, les mauvais gouvernements financent, encouragent et soutiennent les attaques des groupes paramilitaires, comme l’ORCAO, contre la population civile. Ce sont des criminels, même s’ils pensent ne pas se souiller les mains avec le sang des hommes, des femmes, des enfants et des personnes âgées qui vivent en paix dans toutes ces communautés attaquées par les paramilitaires.

VIVE LA LUTTE POUR LA VIE DES COMMUNAUTÉS ZAPATISTES !
ARRÊTEZ LES ATTAQUES PARAMILITAIRES !
ARRÊTEZ LA MORT SEMÉE PAR LES TROIS BRANCHES DU GOUVERNEMENT !