Nantes Révoltée – Expulsion de la Maison du Peuple

Jul 28, 2021

À 6h ce matin, les habitant.es de la Maison du Peuple ont été réveillé.es par un huissier accompagné de la police : ce lieu de vie emblématique de Nantes doit être vidé immédiatement.

À la hâte, iels prennent quelques effets personnels puis sont littéralement trié.es. Une partie des personnes en situation irrégulière sont emmenées dans un car, tandis que les autres se retrouvent hors du bâtiment où l’on peut déjà voir les parpaings qu’on décharge, les meuleuses qu’on active. Les ordres sont clairs : murer la Maison du Peuple au plus vite.

Malgré une tentative de négociation acceptée par l’huissier pour permettre à celles et ceux qui viennent d’être arraché.es de leur lit de récupérer quelques affaires, la police bloquera farouchement l’entrée : la préfecture refuse. Les habitant.es ne savent toujours pas, à l’heure actuelle, si leurs affaires resteront emmurées ou si la police les conservera dans un autre lieu.

Ce matin à Nantes, alors que plusieurs collectifs se retrouvent régulièrement devant la mairie depuis plusieurs semaines pour réclamer plus de logements d’urgence, des dizaines de personnes se retrouvent dans la rue, dont de nombreuses familles et 22 enfants.

Iels sont actuellement sur les marches du théâtre Graslin pour essayer de rassembler le peu qui a pu être pris lors de l’expulsion et tenter de trouver des solutions dans l’urgence. N’hésitez pas à venir leur apporter aide et soutien ! Un rendez-vous devant la Mairie de Nantes circule pour 14h aujourd’hui.

Nantes n’est pas la seule ville touchée aujourd’hui : à Bordeaux aussi, ce matin, un lieu de vie appelé “La Chatière” est expulsé dans une indignité totale. Depuis la loi anti-squat de 2020 les expulsions se multiplient : les personnes les plus précaires sont systématiquement traquées, chassées. Le message est clair : pas d’indésirables dans les centre-villes aseptisés de la bourgeoisie.

Read also:
Turkey is playing (again) with fire

www.nantes-revoltee.com