Deuxième tour des élections régionales : 79 % des jeunes se sont abstenus

Au soir du second tour des élections régionales et départementales, marqué comme le premier tour par une abstention massive, notre sondage Ipsos/Sopra Steria pour France Télévisions/Radio France/LCP-AN Public Sénat permet de mieux cerner le profil de ceux qui ont préféré ne pas se rendre aux urnes ce dimanche 27 juin.

Par Public Sénat
Le 27 juin 2021

abstention_1.png

65,7 %. Comme la semaine dernière, la grande gagnante de ce deuxième tour des élections régionales et départementales reste l’abstention. Plus d’un Français sur deux ne s’est pas rendu aux urnes, poussant les vainqueurs comme les perdants de ce soir au relativisme.

Mais qui sont ces Français et Françaises qui se sont abstenus ? Existe-t-il un profil type parmi les abstentionnistes ? Notre enquête Ipsos/Sopra Steria pour France Télévisions/Radio France/LCP-AN Public Sénat permet de mieux comprendre certains ressorts de ce phénomène massif.

Premier enseignement, comme au premier tour, ce sont les jeunes qui se sont massivement abstenus. 79 % des 18-34 ans ont boudé les isoloirs dimanche 27 juin, démontrant, comme au soir du premier tour, le désintérêt de la jeunesse pour ce scrutin, mais aussi l’échec des différentes campagnes d’incitation aux votes à destination des jeunes durant l’entre-deux tours.

Et parmi les professions, les lignes par rapport au premier tour n’ont là aussi pas bougé. Les retraités sont ceux qui se sont le plus mobilisés, avec « seulement » 49 % d’abstentionnistes. Ce sont les employés et les ouvriers qui ont massivement décidé de ne pas voter, avec respectivement 75 et 73 % d’abstentionnistes parmi ces catégories professionnelles.

70 % des électeurs de Jean-Luc Mélenchon se sont abstenus

Read also:
Neo-Nazis Are Using Eco-Fascism to Recruit Young People

Enfin, en se basant sur le profil politique du panel interrogé, notre sondage permet d’établir que ce sont les soutiens de Jean-Luc Mélenchon au premier tour des élections présidentielles de 2017 qui se sont désintéressés le plus fortement de ce second tour, avec 70 % d’abstentionnistes. Ceux qui avaient soutenu Emmanuel Macron au premier tour de la dernière présidentielle se sont abstenus à 58 %, et les soutiens de Marine Le Pen à 63 %.

abstention_2.png

Une abstention qui varie donc en fonction du profil professionnel et sociologique des personnes interrogées, mais qui reste en tout point massive. Et qui ne manquera pas d’occuper les débats politiques au cours des prochaines semaines.

Enquête menée avec la méthode des quotas, sur un panel de 1 499 personnes inscrites sur les listes électorales, représentatives de la population française âgée de 18 ans et plus.

www.publicsenat.fr