«Solidarité avec l’Ukraine» – Lettre ouverte à Michel Staszweski

Cher Michel,

Comme bien d’autres destinataires de ta mailinglist, j’ai bien reçu ton invitation à soutenir l’action du Comité belge du Réseau européen de solidarité avec l’Ukraine (1)Je reconnais bien là ta disponibilité et ta générosité, quasi proverbiales − en tant que défenseur notamment de Julian Assange et de la cause palestinienne.  Mais pour ce qui est de ce nouveau combat, tu ne me trouveras pas à tes côtés.

Bien sûr, ayant connu moi-même l’exode en mai 40 (comme bébé), je ne peux pas rester insensible au sort des réfugiés ukrainiens ; je ne suis pas non plus insensible aux souffrances endurées par la population en Ukraine, notamment par les femmes, qui, comme dans toutes les guerres, paient le prix le plus fort.

Cela dit, j’ai la conviction que la meilleure manière de faire cesser ces souffrances, c’est de militer pour que cessent les livraisons d’armes occidentales et que débutent immédiatement des négociations de paix. Chaque jour qui passe voit des pertes considérables de militaires ukrainiens, au point que l’analyste brésilien Pepe Escobar a pu parler récemment de « hachoir à viande imposé par l’Otan ». (2)

Je reste par ailleurs perplexe quant aux privilèges uniques dont jouissent chez nous les réfugiés ukrainiens (accueil dans des foyers, radio dédiée parlant leur langue, aide financière) tandis que d’autres, demandeurs d’asile ou non (Afghans, Libyens, Érythréens, Somaliens, etc.), sont livrés à eux-mêmes.Quand le Comité belge du Réseau européen plaide pour une solidarité « du bas vers le bas » et revendique des « analyses qui ne se limitent pas aux aspects militaires ou diplomatiques de la guerre », il ne devrait pas pour autant fermer les yeux sur certaines réalités, très généralement occultées par la grande presse, celle-là même qui se tait aussi sur Assange :

Read also:
Robert Mugabe, Ousted Zimbabwean President & Liberation Leader, Dies at 95

– la guerre en Ukraine n’a pas commencé le 22 février 2022 (3),

– les accords de Minsk ont été torpillés par l’Occident, comme le confirme Angela Merkel (4),

– l’image d’Épinal qu’on nous a imposée de Zelensky ne correspond pas à la réalité (5),

– les organisations de gauche ont été bannies en Ukraine (6),

– les sanctions inconsidérées prises par l’UE (sous la dictée des USA) à l’encontre de la Russie ont de graves répercussions économiques et sociales chez nous ; les milliards d’euros dépensés pour fournir des armes à l’Ukraine ne sont plus disponibles pour lutter contre la paupérisation qui mine nos sociétés,

– etc., etc.

Je suis atterré de constater que ces faits sont systématiquement minimisés, voire niés, dans nos pays, même par des personnalités et des organisations se revendiquant de gauche.

J’ajoute une information qui vient de me parvenir (7), qui ne devrait pas laisser indifférent le membre que tu es de l’UPJB, une association pour laquelle j’éprouve beaucoup de respect et de sympathie.

Je reste, bien sûr, ouvert à la discussion.

Bien cordialement,

André Lacroix

(1) voir https://www.facebook.com/profile.php?id=100081254417360

(2) https://www.afrique-asie.fr/nouvelles-du-hachoir-a-viande-impose-par-lotan-a-lukraine/

(3) voir, par exemple, https://www.legrandsoir.info/conflit-ukrainien-trente-ans-de-provocations-etatsuniennes.html

(3) voir, par exemple, https://www.legrandsoir.info/monuments-aux-collaborateurs-nazis-en-ukraine.html

(4) voir, par exemple, https://reseauinternational.net/laveu-par-merkel-quelle-a-trompe-poutine-garantit-que-le-conflit-avec-loccident-va-durer-longtemps/

(5) voir, par exemple, https://bonpourlatete.com/analyse/dr-volodymyr-mr-zelensky-la-face-cachee-du-president-ukrainien

(6) voir, par exemple, https://www.amnesty.org/fr/latest/press-release/2015/12/ukraine-communist-party-ban-decisive-blow-for-freedom-of-speech-in-the-country/

(7) voir https://charleroi-pourlapalestine.be/index.php/2022/12/24/israel-aide-lukraine-a-blanchir-ses-nazis/

We remind our readers that publication of articles on our site does not mean that we agree with what is written. Our policy is to publish anything which we consider of interest, so as to assist our readers  in forming their opinions. Sometimes we even publish articles with which we totally disagree, since we believe it is important for our readers to be informed on as wide a spectrum of views as possible.