Acte 45 des Gilets jaunes et marche pour le climat : mobilisations sous tension à Paris

21 sept. 2019

Pour la 45e semaine consécutive, les Gilets jaunes ont battu le pavé en France. Paris s’est avéré être le point chaud : une mobilisation pour le climat s’y tenait aussi, et des tensions ont éclaté entre certains manifestants et les forces de l’ordre.

Si Paris était le point chaud des mobilisations pour le climat et des manifestations des Gilets jaunes, les villes de Bordeaux, Marseille et Toulouse ont également attiré de nombreux manifestants. Tour d’horizon en images.

22h26 CET Aude Lancelin, fondatrice de «QG, le média libre» et Manon Le Bretton, membre des Constituants, réagissent sur le plateau de RT France à la journée de manifestations à Paris, le 21 septembre, marquée par l’acte 45 des Gilets jaunes et la marche pour le climat. Plus qu’une convergence, Aude Lancelin parle de «fusion» des luttes sociales et climatiques. Manon Le Bretton insiste, quant à elle, sur le comportement «incompréhensible» des forces de l’ordre à l’égard des manifestants.

22h07 CET La préfecture de Police de Paris a fait savoir que «le dispositif policier rest[ait] déployé toute la soirée afin de sécuriser le secteur» des Champs-Elysées, où des tensions entre membres des forces de l’ordre et manifestants persistent.

21h32 CET Les pompiers ont éteint un feu devant un cinéma de l’avenue des Champs-Elysées. Selon notre reporter Kyrill Kotikov, ce sont trois parasols qui ont brûlé en face du cinéma.

21h24 CET Les tensions ne sont pas retombées dans la soirée aux Champs-Elysées, où des gaz lacrymogènes ont encore été utilisés par les forces de l’ordre.

20h52 CET Le ministre de l’Intérieur Christophe Castaner a exprimé sur Twitter «sa gratitude» aux «forces de l’ordre déployées sur tout le territoire pour préserver l’ordre et garantir la libre expression». Et a précisé : «Des individus violents ont été interpellés et les exactions stoppées.»

20h49 CET Jérome Rodrigues, l’une des figures des Gilets jaunes, a été interpellé par les forces de l’ordre aux abords des Champs-Elysées ce 21 septembre.

20h19 CET Après avoir fait un sitting sur le pont de Tolbiac dans le XIIe arrondissement de Paris, les participants à la marche pour le climat se dirigent vers la place de la Bastille – un mouvement improvisé.

20h09 CET Au micro de notre reporter Nadège Abderrazak, des street medics (secouristes de rue) affirment que des CRS leur ont confisqué leurs masques et lunettes, afin qu’ils ne puissent pas soigner les blessés.

18h52 CET Aux alentours de 18h, rapporte l’AFP, des activistes ont, depuis le parc de Bercy (dans l’est de la capitale), jeté des projectiles sur des véhicules sur le quai de Seine, perturbant la circulation sur cet axe très fréquenté.
Les forces de l’ordre ont répondu en tirant de nombreuses grenades lacrymogènes dans la direction de ces manifestants installés en surplomb. Ces projectiles étaient à leur tour relancés sur les voies de circulation.
La foule de manifestants a fini par être dispersée par les forces de l’ordre dans le parc de Bercy avant de se constituer en cortège sauvage et de partir dans la confusion en direction de la salle de concert de Paris-Bercy.

D’autres militants occupent le pont de Tolbiac, non loin de Bercy et de la Bibliothèque François Mitterrand.

Read also:
Julian Assange, Prometheus Bound

18h47 CET Au micro de RT France à Paris, la figure des Gilets jaunes Eric Drouet a jugé que «les forces de l’ordre [voulaient] casser du Gilet jaune.»

18h42 CET Un policier a été placé en garde à vue pour «rébellion» et «outrages», alors qu’il était hors service, selon Le Point. D’après le magazine, ce capitaine aurait insulté ses collègues qui assuraient le maintien de l’ordre à Paris.

18h30 CET  A 18h selon la préfecture de police de Paris, 163 personnes ont été interpellées et 395 verbalisées sur périmètres interdits.

99 personnes ont été mises en garde à vue selon le parquet.

18h15 CET Environ 15 200 personnes ont participé ce 21 octobre à la marche pour le climat à Paris, selon le cabinet Occurrence, qui a effectué un comptage pour un groupe de médias dont l’AFP, tandis que les organisateurs estiment ce nombre à 50.000. Dans un premier temps les organisateurs avaient parlé de 38 000 manifestants.
La préfecture de police a comptabilisé pour sa part 15 000 personnes à cette marche.

18h05 CET La préfecture de police annonce qu’à 17h, 152 personnes ont été interpellées et 302 ont été verbalisées sur les périmètres interdits à Paris.

17h25 CET Convergence des luttes ? Notre reporter Nadège Abderrazak a interrogé une Gilet jaune sur sa participation à la marche pour le climat à Paris.

17h16 CET Sur l’avenue des Gobelins à Paris, plusieurs poubelles ont été incendiées, constate notre reporter Nadège Abderrazak.

17h09 CET Les tensions se sont poursuivies autour de 17h en marge de la mobilisation sur le climat à Paris, comme on peut le voir via ces images rapportées par notre reporter Lucas Léger.

16h51 CET La situation est tendue à Toulouse avec un enchaînement de tirs de gaz lacrymogènes.

16h48 CET La préfecture de police annonce la «reconstitution du black bloc violent au sein de la marche pour le climat, qui perturbe ainsi le déroulé d’une manifestation pacifique». «Les forces de l’ordre interviennent», prévient la préfecture.

16h38 CET Comme en témoignent les images rapportées par notre reporter Nadège Abderrazak, une agence bancaire de la Banque populaire a été vandalisée à Paris. Des signes anarchistes ont été tagués.

16h33 CET Notre reporter Lucas Léger a constaté des dégradations en marge de la marche pour le climat, notamment au Centre culturel égyptien.

16h30 CET La préfecture de police de Paris a fait savoir qu’à 16h, 137 personnes avaient été interpellées et 224 verbalisées dans la capitale.
De plus, l’AFP rapporte que 86 personnes ont été placées en garde à vue.

Read also:
Ankara tries to frighten Greece. It will provoke a conflict and destroy both countries

16h27 CET «En étroite collaboration avec les organisateurs, les forces de l’ordre ont veillé à ce que la marche pour le climat reparte sur son parcours prévu, et dans le calme», a fait savoir la préfecture de police aux alentours de 16h.

16h27 CET Notre reporter Lilaafa Amouzou note que des passants et des touristes sont «en panique sur les Champs-Elysees alors que des gaz lacrymogènes sont tirés régulièrement sur la foule».

15h58 CET Greenpeace et Youth For Climate appellent à quitter la manifestation parisienne pour le climat à cause des violences.

15h41 CET «La tension est extrême» à la marche pour le climat à Paris selon le reporter et militant Taha Bouhafs, qui précise : «Des manifestants sont empêchés de rejoindre l’autre partie du cortège et se font violemment repousser».

15h34 CET Selon la préfecture de police de Paris, 1 000 manifestants «radicaux» se trouvent dans le cortège de la marche pour le climat à Paris.

15h26 CET  Notre reporter Kyrill Kotikov fait état des vives tensions qui ont éclatées au boulevard Saint-Michel à Paris, lors de la marche pour le climat.

15h19 CET Affrontement à Toulouse entre les forces de l’ordre et des Gilets jaunes. Ceux-ci ont tenté de forcer un barrage des forces de l’ordre.

Pour l’avocat et Gilet jaune François Boulo, interrogé sur le plateau de RT France, «le pouvoir a méprisé les revendications du mouvement des Gilets jaunes».

Des heurts ont éclaté lors de la marche pour le climat à Paris, comme en témoignent des images rapportées par notre reporter Lucas Léger.

«Les pompiers de Paris interviennent sur un incendie volontaire secteur Saint-Michel», prévient la préfecture de police.

A la suite de l’intervention des forces de l’ordre, le black bloc s’est replié dans le cortège selon la préfecture de police. Celle-ci «appelle les manifestants non violents à maintenir leur vigilance» : «De nouvelles exactions ne sont pas à exclure. Désolidarisez-vous des groupes violents.»

Notre reporter Lucas Léger couvre la mobilisation pour le climat à Paris, où des tensions entre certains manifestants et les forces de l’ordre ont éclaté.

Read also:
Merkel-Macron: They understand nothing

Selon notre reporter Lilaafa Amouzou, sur les Champs-Elysées, les forces de l’ordre viennent de procéder à l’arrestation de 20 personnes (touristes, passants et Gilets jaunes) sans raison apparente.

Des tensions entre certains manifestants et les forces de l’ordre ont éclaté lors de la marche parisienne pour le climat.
La préfecture de police a prévenu, plus tôt, qu’un black bloc se constituait au sein de cette mobilisation

Par la suite, elle a fait état d’«exactions en cours par des individus violents». Des gaz lacrymogènes sont utilisés par les forces de l’ordre.

Les cadres du Parti communiste sont dans le cortège de la marche pour le climat.

Les Gilets jaunes se mobilisent également à Toulouse.

«La retraite, elle est à nous, on s’est battus pour la gagner et on se bat pour la garder !» Le rassemblement du syndicat FO (Force ouvrière) contre la réforme universelle est parti de Duroc, direction Denfert fait savoir une journaliste du Monde.

Plusieurs milliers de personnes défilent dans les rues de Paris contre la réforme des retraites voulue par le gouvernement, à l’appel du seul syndicat Force Ouvrière, a constaté un journaliste de l’AFP.

14h29 CET

Lire la suite https://francais.rt.com/france/65951-gilets-jaunes-acte-45-sous-signe-convergences